Une première : une pub en arabe diffusée en prime time à la TV israélienne
Rechercher

Une première : une pub en arabe diffusée en prime time à la TV israélienne

Réactions outrées, impressionnées, comblées… la ligne de magasins Hamashbir a créé la polémique avec sa pub diffusée durant la finale de l’Euro 2016

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Capture d'écran d'une publicité entièrement en arabe montrant une Arabe israélienne dans un magasin Hamashbir Lazarchan (Crédit : capture d'écran la Deuxième chaîne)
Capture d'écran d'une publicité entièrement en arabe montrant une Arabe israélienne dans un magasin Hamashbir Lazarchan (Crédit : capture d'écran la Deuxième chaîne)

Les Israéliens qui ont regardé la finale de l’Euro 2016 dimanche soir ont assisté à une première dans le pays – une publicité entièrement en arabe diffusée en prime-time.

La publicité pour l’emblématique magasin israélien Hamashbir Lazarchan a été diffusée sur la Deuxième chaîne, et montre une femme d’âge moyen jouée par la comédienne arabe israélienne Ranin Basharat se promenant dans le magasin avec un air stupéfait alors qu’elle pousse son mari à l’épouser une deuxième fois afin qu’elle puisse choisir ses cadeaux de mariage parmi la sélection qui s’offre devant elle.

L’annonce faisait la promotion d’une offre spéciale de Hamashbir – quiconque dépenserait plus de 10 000 shekels (environ 2 330 euros) dans le magasin pourrait participer à un tirage au sort pour gagner un voyage de cinq jours à Istanbul, une destination populaire pour les Arabes israéliens. Les Arabes représentent environ 20 % des huit millions de citoyens d’Israël.

Mais dans les heures qui ont suivi la diffusion de la publicité, la page Facebook de Hamashbir a été inondée de commentaires d’Israéliens en colère du fait de cette publicité en arabe.

« Quelle honte. Vous diffusez une publicité comme ça sur Al Jazeera, pas sur une chaîne grand public et surtout pas pendant que le pays tout entier regarde », a écrit un commentateur en colère, selon le blog de marketing israélien Mizbalah.

« Nous n’oublierons pas ni ne pardonnerons votre publicité », a écrit une autre personne, utilisant une expression généralement utilisée en réponse aux crimes de l’Holocauste, mais de plus en plus invoquée par rapport au terrorisme palestinien.

D’autres ont salué la publicité, certains la qualifiant de « courageuse » et d’autres de « géniale ».

La société, cependant, a supprimé la publicité de sa page officielle Facebook suite à ces réactions.

https://www.facebook.com/AdStatus/videos/1391156607567828/

Selon Mizbalah, les créateurs de la publicité ont reconnu qu’ils avaient espéré qu’elle devienne virale du fait de la controverse. Le PDG de Hamashbir Rami Shavit a été celui qui a lancé l’idée, a rapporté le blog.

Lundi, Shavit a déclaré à la radio de l’armée que le but de la publicité était simplement d’atteindre son public cible.

« Nous avons un énorme public arabe, et nous sommes fiers d’eux », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...