Une princesse jordanienne se cache après une dispute conjugale
Rechercher

Une princesse jordanienne se cache après une dispute conjugale

Haya Bint Al Hussein se serait terrée au Royaume-Uni avec ses enfants et voudrait demander l'asile

La princesse Haya bint al-Hussein, épouse du Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Premier ministre des Émirats arabes unis et gouverneur de Dubaï, à Dubaï, le 17 janvier 2016. (Crédit : AP/Martin Dokoupil)
La princesse Haya bint al-Hussein, épouse du Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Premier ministre des Émirats arabes unis et gouverneur de Dubaï, à Dubaï, le 17 janvier 2016. (Crédit : AP/Martin Dokoupil)

Une princesse jordanienne faisant partie des six femmes du gouverneur de Dubaï se serait enfuie en Europe avec les deux enfants du couple et des millions en liquide.

La princesse Haya Bint Al Hussein, fille du roi Hussein, le monarque jordanien ayant signé un traité de paix avec Israël en 1994, n’a pas fait d’apparition publique depuis le mois de mai, selon des informations rapportées mardi. Elle a quitté Dubaï avec ses enfants et 39 millions de dollars pour se cacher au Royaume-Uni, après avoir auparavant demandé l’asile en Allemagne.

La princesse, qui milite pour de nombreuses causes et publie régulièrement sur les réseaux sociaux, n’a rien affiché de nouveau sur ses comptes Twitter et Facebook depuis février. La femme de 45 ans possède une somptueuse demeure à Londres et entretient des relations amicales avec la famille royale britannique, a rapporté le Guardian.

Elle est mariée au Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, le gouverneur du riche émirat du Golfe. Ils ont deux enfants, Jalila, 12 ans, et un fils de sept ans, Zayed. D’après le Guardian, le couple est empêtré dans une bataille judiciaire jugée par les tribunaux britanniques qui doit reprendre plus tard ce mois-ci.

Sheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, vice-président et premier ministre des Emirats arabes unis et souverain de Dubaï, lors d’une session spéciale au Sommet mondial du gouvernement 2017, à Dubaï le 12 février 2017 (Crédit : AFP / Stringer)

En 2018, des médias avaient fait savoir que Maktoum était soupçonné d’avoir enlevé Latifa, une de ses filles eue avec une autre femme, ce que Human Rights Watch avait qualifié de possible « disparition forcée ».

Officiellement, Latifa avait fui les Émirats afin de jouir d’une vie plus libre à l’étranger, mais des témoins avaient indiqué qu’elle avait été enlevée alors qu’elle était à bord d’un yacht de luxe au large des côtes indiennes et reconduite à Dubaï. On ne l’a jamais revue depuis.

En octobre dernier, le magazine de mode Emirates Woman publiait un article qualifiant le Sheikh Mohammed et la princesse Haya de « couple parfait », avec des images les décrivant élogieusement de « preuve que le vrai amour existe encore ».

La princesse Haya fait partie de la famille royale jordanienne de 11 enfants. Son demi-frère est l’actuel roi de Jordanie, Abdallah II, né de l’une des quatre femmes précédentes du roi Hussein. Les princes et les princesses du royaume fréquentent les plus prestigieuses écoles anglaises, Haya étant diplômée de l’université d’Oxford. C’est une ancienne athlète olympique qui a représenté la Jordanie aux JO de Sydney en 2000 dans des épreuves équestres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...