Une procureure de l’affaire Netanyahu prévoyait de devenir juge mais a renoncé
Rechercher

Une procureure de l’affaire Netanyahu prévoyait de devenir juge mais a renoncé

L'entretien pour la formation a eu lieu après l'inculpation du Premier ministre mais Yehudit Tirosh a finalement décidé de poursuivre son activité de procureure

La procureur d'Etat de l'Autorité des titres israélienne Yehudit Tirosh arrive à la cour des magistrats de Tel Aviv, le 26 février 2018 (Crédit :  Flash90)
La procureur d'Etat de l'Autorité des titres israélienne Yehudit Tirosh arrive à la cour des magistrats de Tel Aviv, le 26 février 2018 (Crédit : Flash90)

Un reportage du quotidien Haaretz a rapporté que Yehudit Tirosh, procureure dans le procès pénal du Premier ministre Benjamin Netanyahu, avait prévu de quitter son poste après le dépôt de l’acte d’accusation pour tenter de devenir juge.

Tirosh s’est inscrite à une formation pour juges organisée par le Comité de sélection des juges après avoir rejoint l’affaire et après sa phase d’enquête, rapporte Haaretz.

Elle a passé les tests de sélection préliminaires du comité et a fait part de ses projets à la procureure principale de l’affaire, Liat Ben Ari.

L’entretien avec les membres du comité a eu lieu après l’inculpation de Netanyahu, mais avant que son nom ne soit publié en tant que candidate, elle a décidé de geler le processus et de poursuivre son activité de procureure, indique le rapport.

Tirosh a postulé pour devenir juge en 2016, et en 2019, après que la police a recommandé que l’affaire soit instruite, elle a décidé de suivre le cours pour les juges et l’a réussi avec des notes élevées.

En 2020, quelques mois avant le dépôt de l’acte d’accusation, le comité de sélection des juges a approuvé sa candidature, et elle a décidé d’aller de l’avant avec un entretien avec les membres du comité, dont le député Zvi Hauser et le juge Uzi Fogelman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...