Une réunion Zoom d’une communauté juive infiltrée par des antisémites
Rechercher

Une réunion Zoom d’une communauté juive infiltrée par des antisémites

Des individus ont affiché des images pornographiques et des photos d’Hitler

Des seniors participants à une visio-conférence Zoom dans le cadre d'un cours.
Des seniors participants à une visio-conférence Zoom dans le cadre d'un cours.

Des individus antisémites ont infiltré une réunion Zoom de la Communauté des Juifs libéraux de Zurich le 17 janvier dernier, a rapporté le site 20min.ch.

Ils ont ainsi affiché des images pornographiques et des photos d’Hitler.

La réunion, consacrée aux peintures murales de la fin du Moyen Âge appartenant à une famille juive de Zurich, a dû être annulée. Le lien avait été publié sur le site de la communauté.

Brigitta Rotach, qui dirige la commission de la culture de la Communauté, a déclaré qu’une plainte serait déposée.

Des précédents

Plusieurs réunions Zoom ont été interrompues de la sorte par des individus antisémites ces derniers mois, alors que la plateforme de vidéo-conférence est devenue très utilisée à travers le monde en raison de la pandémie.

Le 10 janvier dernier, des « terroristes Zoom » ont fait irruption lors du lancement d’un livre sur la Shoah et ont proféré des insultes antisémites et des menaces, notamment : « Vous, les Juifs, nous allons vous brûler dans les fours. »

La réunion visait à présenter un livre intitulé La Génération du Désert, par Lia Tagliacozzo, une auteure juive fille de survivants de la Shoah.

En septembre dernier, des antisémites avaient aussi perturbé un office de prières Zoom pour les Juifs d’Alabama.

Les individus avaient partagé des images de la Shoah et injurié les participants lors de l’office. Le rabbin de la communauté avait qualifié l’intrusion de « coup de poing dans les tripes ».

Un office de Dallas avait également été interrompu, ainsi que des cérémonies de Yom HaShoah en ligne, notamment à l’ambassade d’Israël de Berlin.

En France, l’UEJF avait condamné les « zoombombing à caractère pédopornographique et antisémite » à la suite d’un incident survenu là-aussi lors d’un recueillement de Yom HaShoah sur l’application.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...