Une start-up israélienne et Harvard créent un exo-squelette pour faire remarcher les handicapés
Rechercher

Une start-up israélienne et Harvard créent un exo-squelette pour faire remarcher les handicapés

Plus léger, plus flexible et plus fonctionnel, selon ses concepteurs, l'Exoskelton 6.0 permet à certains handicapés de remarcher, mais pas seulement

Cet exo-squelette recouvrant les membres inférieurs d’une matière plus flexible et légère, permet de diviser par 2 le poids habituel de ce genre de prothèse externe, passant ainsi de 10 kg à 5 kg,expliquent ses concepteurs.

Ce type de matériel est destiné « à assister les personnes âgées afin de d’assurer ou d’améliorer leur démarche, mais aussi les personnes se relevant d’un AVC, atteintes de scléroses en plaque, de la maladie de Parkinson, » explique le Wyss Institute.

Pour parvenir à ce résultat prometteur le Wyss Institute de l’université d’Harvard s’est associé à la start-up israélienne Rewalk qui commercialisera la produit.

Mais cet exosquelette n’est pas destiné aux seuls malades : il est aussi conçu pour assister les soldats, les pompiers, les ambulanciers, et même les fermiers, tous professionnels ayant à porter une lourde charge.

Pour en savoir plus sur ReWalk

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...