Une synagogue vandalisée dans l’Outback australien
Rechercher

Une synagogue vandalisée dans l’Outback australien

Pour son 105e anniversaire, la synagogue de Broken Hill a été défigurée par des symboles nazis et islamistes

La synagogue de Broken Hill (Crédit : Wikipedia commons)
La synagogue de Broken Hill (Crédit : Wikipedia commons)

SYDNEY – Une synagogue de 105 ans de l’Outback australien, dans la cité minière de Broken Hill, a été défigurée avec des symboles nazis et islamistes à l’occasion de son 105ème anniversaire.

La conservatrice de la synagogue, Margaret Price, est arrivée au travail lundi pour préparer une visite touristique et a trouvé la façade du bâtiment vandalisée par des symboles et des slogans. « Nous sommes consternés par cette grossière attaque sur le bâtiment, le jour même de son 105ème anniversaire » a déclaré au JTA Mme Price, conservatrice du Musée de la Synagogue de l’Outback.

Mme Price a déclaré que la synagogue, qui est la propriété de la Société Historique de Broken Hill, avait été vandalisée il y a une dizaine d’années, quand elle avait été peinte avec des croix gammées le jour de l’anniversaire d’Hitler.

En 2010, une librairie locale qui présentait des objets de Hanoukka en vitrine avait aussi été défigurée par des symboles nazis.

« Bien qu’il n’y ait aucune présence juive dans la ville actuellement, j’ai grandi avec des juifs et ma famille travaillait avec eux » a déclaré Mme Price.

« Ils étaient des habitants de Broken Hill et une part importante de notre communauté. »

Elle a ajouté : « les gens se demandent pourquoi cela arrive maintenant, et un homme m’a offert $50 pour aider à nettoyer. »

La synagogue a été fondée en 1910 pour combler les besoins spirituels d’une communauté juive petite mais dynamique, qui servait l’explosion minière de la ville. Quand la flambée minière a ralenti, la plupart des membres de la communauté ont quitté la ville.

Broken Hill est située très à l’ouest de la région de New South Wales, à des centaines de kilomètres d’autres communautés juives d’Adelaide, de Sydney, et de Melbourne. C’est la première ville d’Australie dont le patrimoine est classé.

« La présence de la synagogue a joué un rôle dans ce classement » a déclaré Mme Price. Elle a cessé de fonctionner comme synagogue en 1962.

L’inspecteur-détective Michael Stoltenberg, de la police de Broken Hill, a déclaré au JTA que la police enquêtait sur l’attaque de la synagogue. « Ces incidents ne sont pas fréquents dans notre région, et nous voulons que cela reste ainsi. »

Le président du New South Wales Jewish Board of Deputies, Vic Alhadeff, a visité la synagogue de Broken Hill il y a deux ans, lors de la tournée annuelle du comité dans la région de New South Wales, dont le but est de bâtir des ponts entre communautés.

« Le sectarisme inhérent à ce genre d’attaque est exacerbé par la bêtise des perpétrateurs » a-t-il déclaré.

« La synagogue de Broken Hill, qui a 105 ans, est entretenue par le même groupe de volontaires qui s’occupe aussi d’une mosquée et de deux musées dans la ville, donc l’attaquer impacte ces autres institutions, puisque des fonds devront maintenant être récoltés pour enlever les graffitis. » La synagogue, qui abrite des livres de prières, des tentures de l’arche, des taliths et un drapeau israélien, est visitée par plus de 800 touristes chaque année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...