Une troisième résidente de la maison de retraite de Jérusalem meurt du COVID-19
Rechercher

Une troisième résidente de la maison de retraite de Jérusalem meurt du COVID-19

La femme de 89 ans avait des problèmes médicaux antérieurs ; les résidents de l'établissement de Nofim ont enfin été testés deux semaines après l'apparition de l'épidémie

Le bâtiment Nofim à Jérusalem abrite une maison de retraite. (Autorisation)
Le bâtiment Nofim à Jérusalem abrite une maison de retraite. (Autorisation)

Une troisième résidente de la maison de retraite Nofim Tower à Jérusalem est décédée après avoir été contaminée par le nouveau coronavirus, l’une des trois personnes décédées de cette maladie jeudi.

L’hôpital Hadassah Ein Karem a confirmé que la femme de 89 ans était morte du COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

« Il s’agit d’une patiente avec des antécédents médicaux qui, il y a une semaine déjà, a été jugée dans un état critique et a été traitée avec dévouement pendant toute son hospitalisation par le personnel du service, qui a fait tout son possible pour soulager ses souffrances », a déclaré l’hôpital dans un communiqué.

Son décès fait suite à celui d’un résident de 87 ans de l’établissement mardi et, la semaine dernière, à celui d’un résident de 88 ans de la maison de retraite, dont le nom, Aryeh Even, a été divulgué par la suite.

Au total, 15 résidents et employés de l’établissement situé dans le quartier de Kiryat Yovel, dans la capitale, ont été contaminés par le coronavirus. Selon les médias israéliens, six des personnes contaminées sont des résidents, six des employés et trois des soignants.

Lorsque la nouvelle du décès de la femme a été annoncée jeudi, le personnel du service ambulancier du Magen David Adom est arrivé pour effectuer des tests sur tous les résidents de l’établissement. L’établissement compte 153 appartements.

Mercredi, Haaretz a cité les familles des résidents, qui ont été placées en quarantaine ces deux dernières semaines, se plaignant d’avoir été abandonnées par le ministère de la Santé.

« Je ne comprends pas le manque de responsabilité et la négligence du ministère de la Santé », a déclaré le fils d’un des résidents au journal. « Nous parlons de dizaines de personnes âgées qui sont en quarantaine depuis deux semaines. Certaines d’entre elles sont certainement porteuses. Dans quelques jours, elles cesseront d’être en quarantaine, mais elles ne sortiront pas parce qu’elles ont peur. Pas pour elles-mêmes, mais de contaminer leurs amis ».

On pense que l’épidémie dans cet établissement a commencé lorsqu’une assistante sociale qui avait été en contact avec un touriste français infecté y a rendu visite à ses patients avant de savoir qu’elle avait elle-même été contaminée.

Selon le ministère de la Santé, à la date de jeudi après-midi, il y a 2 666 cas confirmés en Israël. Huit personnes sont décédées, 39 personnes sont dans un état grave et 68 dans un état modéré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...