Une version navale du Dôme de fer déclarée opérationnelle
Rechercher

Une version navale du Dôme de fer déclarée opérationnelle

Le système d'interception maritime a été conçu pour protéger les gisements de gaz et les voies maritimes israéliennes des missiles à courte portée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La version navale du Dôme de fer, le 27 novembre 2017 (Crédit : armée israélienne)
La version navale du Dôme de fer, le 27 novembre 2017 (Crédit : armée israélienne)

Le système israélien du Dôme de fer est prêt à être utilisé sur les navires de guerre Sa’ar V, a déclaré lundi l’armée, qui décrit cette évolution comme une « étape importante » dans son effort continu contre la menace de missiles balistiques.

Le système d’interception maritime a été conçu pour protéger les gisements de gaz et les voies maritimes israéliennes des missiles à courte portée.

Cela « ajoute une nouvelle couche opérationnelle » aux systèmes de défense anti-aérienne, rejoignant ainsi le système à longue portée Arrow 3 et la « Fronde de David » rendus opérationnels plus tôt cette année, a déclaré le général Tzvika Haimovitch, chef du commandement de la défense aérienne de l’armée de l’air israélienne.

« Le Dôme de fer maritime » est né après une collaboration de plusieurs années entre l’armée de l’air israélienne et la marine israélienne.

« Pour la marine, c’est un outil très précieux car notre mission est de défendre le territoire, les navires et, bien sûr, nos atouts stratégiques [les gisements de gaz naturel israéliens, NDLR] », a déclaré le colonel Ziv Barak, chef de l’armement dans la marine israélienne.

Pour l’instant, le Dôme de fer n’a été installé que sur un seul navire de guerre, le Sa’ar V INS Lahav. Mais, selon Haimovitch, l’installation du système sur des corvettes supplémentaires est prévue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...