Rechercher

Une vidéo montre la dernière fusillade mortelle contre un homme arabe à Haïfa

La police cherche à savoir si la voiture incendiée à proximité a été utilisée pour tirer sur Hosam Otman, le 76e Arabe israélien tué de façon violente cette année

Hosam Otman (Autorisation)
Hosam Otman (Autorisation)

De nouvelles images publiées vendredi matin semblent montrer une fusillade en voiture à Haïfa la nuit précédente au cours de laquelle un jeune homme a été tué, toujours dans le cadre d’une vague de criminalité qui frappe la communauté arabe d’Israël.

La victime, qui a été abattue alors qu’elle conduisait dans la ville du nord, a été identifiée comme étant Hosam Otman, 30 ans, résident de Haïfa.

Dans la vidéo, apparemment filmée à partir d’une caméra placée sur le pare-brise arrière d’une voiture, on peut voir une voiture blanche s’arrêter à une intersection lorsqu’une voiture noire qui la suit s’arrête à côté d’elle.

Alors que la voiture noire avance, l’une de ses portes arrière s’ouvre et un homme armé d’un pistolet en sort partiellement, tirant plusieurs fois sur la voiture blanche avant de refermer la porte, tandis que le véhicule démarre et tourne dans une autre rue.

La voiture qui a filmé l’incident accélère également alors que la voiture blanche, qu’Otman conduisait apparemment, reste à l’intersection.

Après la fusillade, Otman a été emmené par des ambulanciers au centre médical Rambam de Haïfa, où son décès a été constaté.

La police a ouvert une enquête sur le meurtre d’Otman et cherche à savoir si une voiture incendiée près du lieu de la fusillade a été utilisée par les suspects.

Aucune arrestation n’a été annoncée.

Les médias qui ont diffusé la vidéo vendredi matin n’ont pas indiqué comment elle avait été obtenue, ni si la personne qui la filmait était liée au meurtre.

La fusillade meurtrière de Haïfa est survenue après que plusieurs autres personnes ont été tuées au cours de la semaine dernière, déclenchant une campagne avec le hashtag #Arab_Lives_Matter sur les réseaux sociaux.

« Nous continuons à perdre nos enfants et le gouvernement continue à ne rien faire. Pas de mots. #Arab_Lives_Matter », a tweeté Ayman Odeh, chef du parti de la Liste arabe unie à la Knesset et résident de Haïfa, après la fusillade.

Selon l’association à but non lucratif Abraham Initiatives, 76 citoyens arabes israéliens ont été tués dans des homicides cette année. En 2020, 96 Arabes israéliens ont été tués dans des violences communautaires, de loin le bilan annuel le plus élevé de mémoire récente.

Les Arabes israéliens accusent la police, qui, selon eux, ne sévit pas contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend notamment des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences contre les femmes.

Les autorités israéliennes auraient l’intention de recruter immédiatement des centaines de nouveaux policiers et d’avoir recours à l’agence de sécurité du Shin Bet dans la lutte contre les crimes violents dans les communautés arabes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...