US : La police enquête sur le suspect de la fusillade et un manifeste anti-juif
Rechercher

US : La police enquête sur le suspect de la fusillade et un manifeste anti-juif

John Earnest serait l'auteur de l'attaque meurtrière dans une synagogue de Poway. Un document posté sur internet par un homonyme cite Christchurch comme source d'inspiration

Des gens se réconfortent mutuellement devant la synagogue Habad de Poway, en Californie, qui se trouve de n'autre côté de la rue, après une fusillade, le 27 avril 2019 (Crédit : SANDY HUFFAKER / AFP)
Des gens se réconfortent mutuellement devant la synagogue Habad de Poway, en Californie, qui se trouve de n'autre côté de la rue, après une fusillade, le 27 avril 2019 (Crédit : SANDY HUFFAKER / AFP)

La police a fait savoir qu’elle était en train d’examiner un manifeste qui aurait été posté sur internet par l’auteur présumé de la fusillade survenue samedi dans une synagogue de Californie. Les forces de l’ordre disent oeuvrer à déterminer le mobile de l’attaque meurtrière.

Le shérif de San Diego Bill Gore a déclaré lors d’une conférence de presse que les enquêteurs travaillent actuellement sur les activités menées sur les réseaux sociaux par le suspect placé en détention à l’issue de la fusillade, tentant d’établir l’authenticité d’une lettre ouverte publiée sur internet.

Selon Gore, le suspect s’appelle John Earnest et il n’aurait aucun casier judiciaire.

« Nous cherchons des preuves numériques et nous vérifions l’authenticité d’un manifeste qui a été publié sur internet », a noté le bureau du shérif sur Twitter.

Selon la police, ce jeune homme de 19 ans originaire de la ville de San Diego serait entré dans une synagogue Habad située à Poway, en Californie, pendant un service organisé au dernier jour de Pessah, ouvrant le feu avec un fusil d’assaut. Une personne est décédée. Trois autres, notamment une fillette, ont été blessés et tous se trouveraient dans un état stable.

Earnest s’est rendu à la police après avoir quitté la synagogue et appelé pour signaler la fusillade, selon les autorités.

Gore a refusé de dire quel était le mobile du crime mais pour le maire de Poway, Steve Vaus, et d’autres responsables, il s’agirait d’un crime de haine.

Deux personnes se réconfortent mutuellement aux abords de la synagogue Habad de Poway, en Californie, après une fusillade, le 27 avril 2019 (Crédit : AP/Denis Poroy)

Un manifeste qui aurait été publié par le tireur reprend abondamment des théories du complot antisémites et la rhétorique des nationalistes blancs.

Dedans, Earnest cite Brenton Tarrant, qui a tué 50 personnes lors d’une attaque commise contre deux mosquées, le mois dernier, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, comme source d’inspiration, ainsi que Robert Bowers, qui avait tué 11 personnes lors d’une fusillade survenue dans une synagogue de Pittsburgh, le 27 octobre – soit il y a très exactement six mois .

La police a établi un cordon dans le périmètre entourant la mosquée Masjid al Noor après une fusillade contre les fidèles qui se trouvaient à l’intérieur à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019 (Crédit : Flynn FOLEY / AFP)

Le manifeste adopte la même présentation sous la forme de question-réponse que celui qui avait été publié par Tarrant.

Earnest revendique également une attaque incendiaire commise dans une mosquée d’Escondido, en Californie, presque immédiatement après l’attaque de Christchurch et affirme avoir commencé à planifier la fusillade de Poway peu de temps après.

Il précise ne pas soutenir le président américain Donald Trump – qu’il qualifie de sioniste – et accuse de manière répétée les Juifs de faire partie d’une conspiration mondiale visant à abattre les chrétiens blancs.

La lettre a été postée sur la messagerie 8chan ainsi que sur un site d’hébergement de documents environ deux heures avant l’attaque contre la synagogue Habad.

Des adjoints du shérif de San Diego regardent la synagogue de Poway, en Californie, après une fusillade, le 27 avril 2019 (Crédit : SANDY HUFFAKER / AFP)

Peu de temps après la publication du manifeste, les abonnés de 8chan ont salué son auteur et l’ont encouragé à obtenir un « score élevé », selon NBC News.

S’adressant aux journalistes aux abords de la Maison Blanche, le président américain Donald Trump a dit que les enquêteurs « font des recherches très lourdes », ajoutant que la fusillade « semble être un crime de haine ».

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...