US : Une Israélienne victime d’un exhibitionniste rattrape son agresseur
Rechercher

US : Une Israélienne victime d’un exhibitionniste rattrape son agresseur

"Je vais t'avoir", a averti Aia Polansky, s'adressant à l'exhibitionniste qui l'avait prise pour cible. "Elle lui a fichu une bonne trouille", dit un policier

Aia Polansky parle avec un média local, le 24 juillet 2019 (Crédit : YouTube)
Aia Polansky parle avec un média local, le 24 juillet 2019 (Crédit : YouTube)

Une mère célibataire israélienne vivant dans le Massachusetts s’est mise à la recherche – avec obstination – de l’exhibitionniste qu’elle a été amenée à croiser, un incident capturé sur une vidéo et largement évoqué par les médias américains.

Aia Polansky, 33 ans, a raconté à ABC News, vendredi, qu’elle était partie faire un jogging à Cambridge, le 18 juillet, lorsqu’un homme avait baissé son pantalon de sport « jusqu’aux genoux » à son passage. L’individu aurait également tenté de l’attraper, a-t-elle raconté.

« J’ai dit : « non, m…e, non ! » Je cherche ce type. Je veux qu’il sache que je n’ai pas peur de lui », a continué Polansky, mère célibataire de deux enfants.

Après avoir couru derrière le joggeur, Polansky a tenté de le retenir physiquement alors qu’elle demandait aux passants d’appeler la police.

« Personne ne l’a fait. Je l’ai lâché parce que j’ai compris que personne ne me viendrait en aide. Il fallait que je le fasse moi-même », a-t-elle poursuivi, ajoutant qu’elle était parvenue à le retenir entre trois à cinq minutes avant qu’il ne prenne la fuite.

La police d’Etat du Massachusetts, qui a lancé une recherche pour retrouver le suspect, a diffusé mercredi une vidéo de l’incident dans laquelle Polansky apparaît renversant le joggeur et tentant de le maintenir au sol.

« Je pense qu’elle lui a fichu une bonne trouille », a dit un policier à ABC.

Polansky a expliqué avoir choisi de passer à l’action pour ne pas être une victime et parce que « je savais que si je ne m’occupais pas de ce type maintenant, alors il violerait la prochaine fille qui passerait ».

Elle a également émis une mise en garde en direction de l’exhibitionniste présumé.

« Je vais te retrouver. Je t’ai dit que j’allais te retrouver. Tu vois, tu as fait une grosse erreur. C’était une erreur stupide », a-t-elle dit.

L’histoire a été largement rapportée par les médias américain, qui ont mis en exergue la carrière de coach sportif de Polansky et son service militaire en Israël, obligatoire pour tous les citoyens israéliens.

« Inside Edition » l’a comparée à l’actrice israélienne star de « Wonder Woman » Gal Gadot. Les deux femmes ont servi au sein de Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...