USA/antisémitisme: Un enseignant juif porte plainte contre une école catholique
Rechercher

USA/antisémitisme: Un enseignant juif porte plainte contre une école catholique

L'archevêché de Newark figure parmi les accusés dans la plainte déposée pour discrimination religieuse, représailles arbitraires et création d'un environnement de travail hostile

Le lycée régional St. Joseph à Montvale, Newark. (Crédit : Google Maps)
Le lycée régional St. Joseph à Montvale, Newark. (Crédit : Google Maps)

JTA — Un enseignant juif d’un lycée catholique du New Jersey a déposé plainte contre l’établissement pour discrimination religieuse, clamant qu’il a dû faire face à un antisémitisme quotidien et qu’il a été renvoyé lorsqu’il s’en est plaint.

Jacob Rabinowitz a déposé plainte la semaine dernière devant la cour fédérale de Newark contre le lycée régional St. Joseph de Montvale pour discrimination religieuse, représailles illégales et création d’un environnement de travail hostile.

L’école et l’archevêché de Newark, qui contrôle cet établissement pour les garçons, sont tous les deux accusés.

Rabinowitz, enseignant en première année originaire de West Orange, a expliqué dans la plainte que l’antisémitisme avait commencé dès le premier jour des classes, a fait savoir NJ.com.

Une croix gammée avait alors été dessinée sur le tableau noir et des élèves lui avaient jeté des pièces de monnaie. Un autre avait simulé le meurtre d’une femme juive – tel qu’il avait été présenté dans le film « La liste de Schindler » et un autre avait écrit en allemand : « Six millions et ce n’est que le début », lit-on dans le dossier de la plainte.

Le diocèse a affirmé à NJ.com que Rabinowitz n’avait déploré aucune discrimination religieuse jusqu’à ce qu’il reçoive une évaluation moins que satisfaisante. Il lui avait été annoncé, au mois de mars dernier, qu’il ne travaillerait plus au sein de l’établissement l’année suivante.

La croix gammée n’a pas été enlevée de la salle de classe avant le 23 avril, selon la plainte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...