Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

USA : Démocrates et républicains approuvent l’aide à Israël, dissensions mineures

Le président de la commission des Affaires étrangères va présenter un projet de loi sur l'aide supplémentaire, y compris le réapprovisionnement du Dôme de fer

Le sénateur Ben Cardin, démocrate du Maryland, pendant une audience de la Commission des Finances au sénat, au Capitole, à Washington, le 8 juin 2021. (Crédit : Tom Williams/Pool via AP)
Le sénateur Ben Cardin, démocrate du Maryland, pendant une audience de la Commission des Finances au sénat, au Capitole, à Washington, le 8 juin 2021. (Crédit : Tom Williams/Pool via AP)

JTA- Alors que le flux de l’aide américaine à Israël s’est accéléré à la suite de l’infiltration du groupe terroriste du Hamas et des massacres de masse perpétrés par le groupe, et que le président américain Joe Biden a promis un soutien indéfectible, le sénateur Ben Cardin a déclaré qu’il ferait avancer une législation visant à fournir une aide à la défense à Israël, et notamment à réapprovisionner son système de défense antimissile du Dôme de fer.

« Dans les jours et les semaines à venir, il incombe au gouvernement et au Congrès des États-Unis de fournir le type d’assistance qui est le fondement des relations entre les États-Unis et Israël depuis la création de l’État », a déclaré Cardin, sénateur démocrate juif du Maryland, qui occupe depuis peu le poste de président de la puissante commission des affaires étrangères.

L’administration Biden a déjà déployé des troupes et du matériel militaire dans la région afin de dissuader les partisans du Hamas, dont l’Iran, principal adversaire d’Israël, de lancer des attaques d’envergure.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les ennemis communs d’Israël et des États-Unis « comprenaient très bien » le sens de cette mesure, qui comprend notamment le déploiement d’un porte-avions dans l’est de la Méditerranée.

Les deux principaux membres de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, Michael McCaul (Texas) et Gregory Meeks (New York), ont sollicité le soutien d’une résolution soutenue par l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), qui déclarerait que les États-Unis « se tiennent prêts à aider Israël avec un réapprovisionnement d’urgence et d’autres formes de soutien en matière de sécurité, de diplomatie et de renseignement ».

Deux législateurs, tous deux démocrates, se trouvaient en Israël lorsque l’attaque a éclaté : Cory Booker, sénateur du New Jersey, et Dan Goldman, député de New York. Tous deux sont sains et saufs.

Le sénateur Cory Booker s’adresse à la foule lors de la journée annuelle Martin Luther King Jr. à l’occasion du Dome event, le 21 janvier 2019 à Columbia, Caroline du Sud. (Sean Rayford/Getty Images/AFP)

« Suite à cette expérience, je suis plus déterminé que jamais à travailler avec mes collègues du Sénat pour continuer à soutenir la sécurité d’Israël et à assurer la stabilité dans la région, pour arriver un jour à une paix juste et à long terme dans la région », a indiqué Booker dans un communiqué publié ce dimanche.

Le porte-avions USS Gerald R. Ford. (Crédit : Domaine public)

Un petit nombre de réfractaires

La grande majorité des membres de la Chambre des représentants et du Sénat ont exprimé leur soutien à Israël, avec toutefois un petit nombre de réfractaires. Parmi ces derniers, la députée Rashida Tlaib, démocrate du Michigan d’origine palestinienne, et Cori Bush, démocrate du Missouri, ont toutes deux exprimé leur sympathie pour les victimes des deux camps, elles ont rejeté la responsabilité sur les agissements d’Israël et sur le soutien qu’il reçoit des États-Unis.

Malgré les craintes des responsables israéliens que les divisions au sein du Congrès – notamment l’absence de président de la Chambre des représentants à la suite de l’éviction du républicain Kevin McCarthy – ne fassent capoter l’initiative, on a pu constater les signes d’un engagement bipartisan en faveur d’un financement.

La représentante démocrate Rashida Tlaib se tenant devant son bureau après y avoir placé un drapeau palestinien, le 25 janvier 2023. (Crédit : Rashida Tlaib/Twitter)

Il y a toutefois des divisions au sein du groupe parlementaire démocrate, avec des progressistes comme le sénateur Ed Markey du Massachusetts et la députée Alexandria Ocasio Cortez de New York qui ont accompagné leurs messages de sympathie pour Israël d’appels à un cessez-le-feu, alors que d’autres, dont les chefs de file du parti, le député Hakeem Jeffries et le sénateur Chuck Schumer, tous deux de New York, ont exprimé un soutien inébranlable à Israël.

Le député Jake Auchincloss, un démocrate juif modéré du Massachusetts, a directement contredit Markey lors d’un rassemblement pro-israélien à Boston lundi, après l’appel à la désescalade lancé par Markey.

L’Amérique n’a pas procédé à une désescalade après le 11 septembre, a affirmé Auchincloss, un vétéran de l’armée. « Il ne peut y avoir de désescalade lorsqu’il y a une prise d’otages », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.