Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

USA: inculpation d’un Israélo-américain accusant Hunter Biden de corruption

Gal Luft, en fuite, affirme que l'administration Biden tente de le faire taire au sujet d'informations qu'il a fournies au FBI et prouvent que la famille du président a traité avec une société chinoise

Capture d'écran de la vidéo de Gal Luft, codirecteur de l'Institut pour l'analyse de la sécurité mondiale, qui a fui les autorités américaines en raison de liens illégaux présumés avec la Chine et de trafic d'armes, 7 juillet 2023. (Crédit : YouTube, utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran de la vidéo de Gal Luft, codirecteur de l'Institut pour l'analyse de la sécurité mondiale, qui a fui les autorités américaines en raison de liens illégaux présumés avec la Chine et de trafic d'armes, 7 juillet 2023. (Crédit : YouTube, utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un procureur fédéral de New York a annoncé lundi avoir inculpé pour espionnage au profit de la Chine un homme israélo-américain qui accuse de son côté Hunter Biden, le fils du président démocrate, de corruption.

Gal Luft, 57 ans, directeur d’un cercle de réflexion sur l’énergie, est accusé d’avoir « conspiré avec d’autres afin de promouvoir les intérêts de la Chine en tant qu’agent » pour Pékin, « sans s’enregistrer en tant qu’agent étranger comme la loi américaine l’exige », indique un communiqué du bureau du procureur fédéral du district sud de New York, Damian Williams.

M. Luft est aussi poursuivi pour « trafic d’armes », « violations des sanctions contre l’Iran » et pour « fausses déclarations à des agents fédéraux ».

Arrêté à Chypre en février 2023, il est désormais en fuite après avoir été libéré sous caution en attendant son extradition, précise le ministère de la Justice.

Il encourt jusqu’à 20 ans de prison pour les chefs d’accusation les plus graves.

Gal Luft, qui a travaillé comme conseiller pour l’entreprise d’énergie CEFC, contrôlée par l’Etat chinois, accuse de son côté depuis plusieurs années le cadet de Joe Biden, Hunter, d’avoir accepté en toute opacité des millions de dollars de cette compagnie.

Il affirme, dans une vidéo publiée par le New York Post le 5 juillet, avoir partagé ces informations avec deux procureurs fédéraux américains et quatre agents du FBI à Bruxelles en mars 2019.

Plusieurs élus conservateurs réclament que M. Luft témoigne devant le Congrès.

« C’est un témoin clé », a affirmé dimanche le sénateur républicain Ron Johnson sur Fox News. « On doit lui fournir une immunité pour qu’il puisse témoigner et raconter son histoire ».

« Gal Luft, est un témoin extrêmement crédible sur la corruption de la famille Biden », avait quant à lui tweeté vendredi l’élu républicain James Comer.

En mai, des élus républicains d’une commission parlementaire chargée de superviser l’exécutif ont publié un rapport qui assure que des membres de la famille de Joe Biden et leurs associés avaient reçu près de 10 millions de dollars d’entreprises étrangères, notamment chinoises et roumaines.

Ces accusations s’inscrivent dans une campagne de longue date visant les affaires controversées de Hunter Biden, le fils du président démocrate à la vie mouvementée.

Le président américain Joe Biden s’adressant aux journalistes avant d’embarquer dans l’Air Force one, à l’aéroport international Raleigh-Durham de Morrisville, en Caroline du nord, le 28 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)

Les républicains l’accusent d’avoir capitalisé sur son nom et le carnet d’adresses de son père, quand celui-ci était vice-président de Barack Obama (2009-2017), afin de nouer des contrats douteux dans plusieurs pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.