USA : la « Ligue de défense des Goyim » responsable d’une bannière antijuive
Rechercher

USA : la « Ligue de défense des Goyim » responsable d’une bannière antijuive

Jon Minadeo Jr., créateur du site de vidéos "Goyim TV", lié dans le passé à la distribution de flyers antisémites, serait à l'origine de la bannière placée au-dessus de l'autoroute

Jon Minadeo Jr. dans une vidéo sur site internet Goyim TV (Capture d'écran)
Jon Minadeo Jr. dans une vidéo sur site internet Goyim TV (Capture d'écran)

LOS ANGELES, Californie (J. the Jewish News of Northern California via JTA) — « Klaxonnez si vous êtes conscients que les Juifs veulent la guerre raciale » : c’est le message qui avait été écrit sur deux panneaux accrochés sur un pont surplombant une autoroute de Los Angeles, dans la journée de samedi, et qui a été vu par des centaines de voitures qui circulaient sur l’I-405.

Cet incident a alarmé la communauté juive de Los Angeles et a été largement relayé par les médias.

Il apparaît désormais que Jon Minadeo Jr., résidant à environ 65 kilomètres de San Francisco, aux côtés d’autres membres d’un groupe connu sous le nom de « Ligue de défense des Goyim », ait été à l’origine de cette affiche haineuse.

L’année dernière, celui-ci avait été lié à des prospectus antisémites qui avaient été distribués dans le secteur de la baie de San Francisco.

Dans une vidéo de deux minutes filmée par un téléphone portable qui a été partagée avec J. par le groupe StopAntiSemitism.org, Minadeo et d’autres apparaissent derrière les bannières, sur le pont, en train de sourire aux voitures et camions qui circulent en dessous d’eux.

« Je les salue de la main et je continue à sourire même quand ils me font un doigt », dit l’un des hommes dans la vidéo.

« Pensez aux milliers de gens… », dit un autre avec une certaine mélancolie avant de se retirer, disparaissant du cadre.

Parmi les bannières, une publicité pour le site de partage de vidéos créé par le groupe, « Goyim TV », qui tire ses revenus des souscriptions mensuelles payantes de ses abonnés.

Ces bannières ne sont que l’une des nombreuses actions menées par Minadeo et son équipe qui ont circulé tout le week-end, dans Los Angeles, à bord d’une camionnette blanche, au cours de ce qu’ils ont appelé une tournée « Nomme le nez ».

Le groupe a publié les images d’une grande partie de ses activités sur « Goyim TV », un site « clone » de YouTube, suivi par des centaines d’abonnés et qui enregistre des milliers de vues. Minadeo y officie sous le pseudonyme « Handsome Truth ».

« Handsome Truth » avait été identifié une première fois au mois d’août dernier comme étant un homme de 37 ans vivant dans la baie de San Francisco, après l’apparition de prospectus à Novato et à Santa Rosa accusant les Juifs d’être responsables des attentats terroristes du 11 septembre. L’idée que les Juifs avaient célébré les attentats revient fréquemment dans toutes les vidéos de Minadeo.

Les bannières accrochées au-dessus de l’autoroute I-405 de Los Angeles par Jon Minadeo Jr., de la « Ligue de défense des Goyim ». (Crédit : Siamak Kordestani/Twitter)

Au cours de cette tournée à Los Angeles, le groupe s’est installé devant un centre Habad à Marina Del Rey, criant dans un haut-parleur : « Ce sont ces terroristes juifs qui sont responsables des attentats du 11 septembre. »

En circulant, les membres du groupe ont aussi harcelé les passants qui marchaient dans les rues, en hurlant : « Réveillez-vous ! Et comprenez que les Juifs ont pris en otage votre pays ! »

Ils ont interpellé ceux qui portaient des masques en leur disant : « Enlevez cette kippa de votre visage ! » (Minadeo est convaincu que les masques sont un complot gouvernemental et qu’ils nuisent à la santé.)

Portant dans les vidéos du week-end un short turquoise, le torse nu, Minadeo est aussi clairement identifiable par le tatouage qu’il porte sur l’épaule gauche – une croix noire qui commence à s’effacer – le même tatouage qui était apparu dans la bande-annonce d’un film de 2011 auquel il avait participé, « Curveball », une comédie romantique à petit budget.

Le bureau de Los Angeles de l’ADL (Anti-Defamation League) a indiqué avoir reçu « de nombreuses plaintes » concernant ces incidents et les avoir transmises aux autorités.

La « Ligue de défense des Goyim » est « surveillée par l’ADL depuis son apparition », a écrit Joanna Mendelson, directrice-adjointe du centre sur l’extrémisme de l’ADL, dans un courriel adressé à J. dans la journée de lundi.

« La question fondamentale ici est de savoir si ces hommes exercent les droits qui leur sont accordés par le premier amendement », a-t-elle noté. « Il nous revient toutefois de dénoncer un antisémitisme aussi grossier et les théories du complot qui l’accompagnent. »

L’ADL nationale a écrit dans un communiqué publié sur Twitter, en partageant une image des bannières, que « l’antisémitisme continue à frapper nos communautés comme un fléau et il est important de comprendre la gravité du problème ».

le groupe StopAntiSemitism.org, basé à New York, a écrit sur Twitter : « Nous avons besoin de lois sur la haine strictes en Amérique, celles qui sont en place ne fonctionnent pas ! »

Les registres judiciaires du comté de Sonoma ont révélé que Minadeo avait fait l’objet d’une plainte pour avoir menacé un fonctionnaire en 2001, lorsqu’il était encore adolescent. Les accusations avaient ensuite été rejetées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...