USA: la loi ‘Elie Wiesel’ sur la lutte contre les génocides bientôt en vigueur
Rechercher

USA: la loi ‘Elie Wiesel’ sur la lutte contre les génocides bientôt en vigueur

Le Genocide and Atrocities Prevention Act, qui a le soutien des républicains et des démocrates considère la prévention des génocides comme un intérêt de sécurité nationale

Elie Wiesel, auteur, prix Nobel de la Paix et survivant de la Shoah, devant l'Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 24 janvier 2005. (Crédit : Don Emmert/AFP)
Elie Wiesel, auteur, prix Nobel de la Paix et survivant de la Shoah, devant l'Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 24 janvier 2005. (Crédit : Don Emmert/AFP)

WASHINGTON — Un projet de loi mixte nommé en mémoire d’Elie Wiesel, qui vise à améliorer la réaction américaine aux génocides potentiel devrait obtenir la signature du président Donald Trump afin de pouvoir entrer en vigueur en tant que loi.

La Loi de 2017 Elie Wiesel sur la prévention des atrocités et des génocides (Elie Wiesel Genocide and Atrocities Prevention Act) a été votée la semaine dernière par le Sénat et la Chambre des représentants.

Elle garantit que la politique officielle des Etats-Unis considère la prévention des génocides et autres crimes comme un intérêt de sécurité nationale.

La loi mettrait en place une force opérationnelle (Mass Atrocities Task Force) représentant plusieurs départements de l’administration américaine et encouragerait le directeur des renseignements à inclure des informations sur les atrocités dans son rapport annuel au Congrès. Elle permettrait également la formation des agents du Service extérieur des Etats-Unis à la détection de signes précoces de ces massacres.

Elle a été introduite au Congrès en juin 2017 par les représentants Joe Crowley, démocrate de New York, et Ann Wagner, républicaine du Missouri, et au Sénat par le démocrate Ben Cardin (Maryland) et le républicain Todd Young (Indiana), tous deux membres de la commission sénatoriale des Affaires étrangères.

Le texte final a été adopté vendredi par la Chambre, après avoir été voté le 17 juillet avec 406 voix contre 5, et 117 co-parrains. Le Sénat a adopté le texte le mois dernier, avec 34 co-parrains.

« La force de l’Amérique dans le monde prend ses racines dans nos valeurs. Il est de notre intérêt de garantir que les Etats-Unis se servent de l’arsenal d’outils diplomatiques, économiques et légaux dont ils disposent pour prendre des actions significatives avant que des atrocités ne se produisent », a déclaré Cardin dans un communiqué diffusé par son bureau.

« Tragiquement, ces atrocités se produisent aujourd’hui ; nous ne pouvons pas attendre pour agir. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...