USA : Les artefacts juifs exclus des accords de restriction d’importation ?
Rechercher

USA : Les artefacts juifs exclus des accords de restriction d’importation ?

18 organisations juives ont déclaré que les accords - qui visent à empêcher les vols au Moyen-Orient et en Afrique du Nord - pourraient empêcher les Juifs de retrouver leurs biens

Un hôtel peut être aperçu derrière la synagogue abandonnée de  Dar Bishi à Tripoli,  en Libye le 28 septembre 2011 (Crédit : Joseph Eid/AFP/Getty Images/via JTA)
Un hôtel peut être aperçu derrière la synagogue abandonnée de Dar Bishi à Tripoli, en Libye le 28 septembre 2011 (Crédit : Joseph Eid/AFP/Getty Images/via JTA)

JTA — Dix-huit groupes juifs ont vivement recommandé au secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo d’exclure les artefacts juifs lors de la signature des accords de restriction d’importation avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du nord.

Dans un courrier envoyé mardi à Pompeo, les organisations ont exprimé leur inquiétude de ce que ces conventions – conclues pour réduire les vols d’antiquités – n’empêchent les Juifs vivant dorénavant aux Etats-Unis de pouvoir retrouver leurs biens personnels et communautaires abandonnés dans leurs pays d’origine.

Les Juifs ont été expulsés des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du nord dans un contexte de fortes persécutions suite à l’établissement de l’Etat d’Israël, en 1948.

Le courrier a été réalisé à l’initiative de la JIMENA (organisation des Juifs indigènes au Moyen-Orient en Afrique) et signé par des organisations comprenant l’ADL (Anti-Defamation League) et la CoP (Conference of Presidents of Major American Jewish Organizations), le centre Simon Wiesenthal et le Congrès Juif mondial d’Amérique du nord.

Il a appelé Pompeo à garantir qu’une « politique sera en place qui saura protéger le patrimoine juif et chrétien en les excluant tous deux explicitement des restrictions d’importation et en rejetant toute réclamation de l’Etat à ces propriétés individuelles et communautaires ».

La lettre fait référence à une demande de restriction d’importation de l’Algérie, à laquelle le département d’Etat réfléchit actuellement.

L’année dernière, l’organisation JIMENA avait protesté contre un accord conclu entre les Etats-Unis et la Libye qui n’excluait pas les artefacts juifs. Le département d’Etat avait plus tard indiqué à JTA que certains artefacts juifs étaient exemptés de l’accord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...