USA : Menace terroriste « élevée »
Rechercher

USA : Menace terroriste « élevée »

Un rapport du département de la Sécurité intérieure met en garde contre l'activité de recrutement de l'EI

L'arrestation d'un des quatre hommes suspectés de recruter pour l'Etat islamique le 24 février 2015 (Crédit : AFP PHOTO / ANGELA RIOS)
L'arrestation d'un des quatre hommes suspectés de recruter pour l'Etat islamique le 24 février 2015 (Crédit : AFP PHOTO / ANGELA RIOS)

Un rapport publié par le Département de la Sécurité intérieure alerte sur la menace terroriste aux États-Unis.

« Le niveau d’alerte terroriste dans le territoire américain est élevé, et la situation se détériore progressivement. Il y a eu plus d’affaires de terroristes djihadistes basés aux Etats-Unis en 2015 que depuis chaque année complète depuis le 11 septembre », révèle-t-il.

Le rapport indique que, globalement, la situation est désastreuse et que la coalition pro-américaine n’a pas réussi à affaiblir l’Etat islamique (EI).

« Globalement, l’EI alimente la terreur islamiste comme un incendie de forêts et à une vitesse sans précédent », s’inquiète-t-il.

« L’Amérique et ses partenaires transcontinentaux ont largement échoué à détruire le refuge de la terreur de l’EI. Malgré une année de frappes aériennes, les agences de renseignement des États-Unis auraient conclu que le groupe n’est pas plus faible qu’il ne l’était avant et peut encore mobiliser 20 000 à 30 000 combattants. L’EI a attiré des combattants de plus de 100 pays, et des dizaines d’Américains seraient actuellement intégrés dans ses rangs. Ces combattants étrangers continuent à recruter en ligne et à travers les frontières pour pousser de nouvelles générations d’extrémistes à se joindre à eux à l’étranger et à mener des attaques dans leurs pays d’origine ».

Le rapport aborde également l’allègement des sanctions en vertu de l’accord nucléaire iranien.

« Le récent accord nucléaire avec l’Iran devrait assouplir les sanctions sur le premier sponsor d’Etat de la terreur du monde et inclure des centaines de milliards de dollars en aide économique ainsi que les restrictions dégagées sur le trafic d’armes », a-t-il souligné.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...