USA : Un groupe juif dénonce le « génocide » des musulmans ouïghours par la Chine
Rechercher

USA : Un groupe juif dénonce le « génocide » des musulmans ouïghours par la Chine

Le Jewish Council for Public Affairs appelle à un "soulèvement" contre les atrociés; approuve la normalisation d'Israël et les États arabes et lutte contre le changement climatique

Un manifestant de la communauté ouïgoure vivant en Turquie brandit une pancarte anti-Chine lors d'une manifestation à Istanbul, le 1er octobre 2020. (Emrah Gurel/AP)
Un manifestant de la communauté ouïgoure vivant en Turquie brandit une pancarte anti-Chine lors d'une manifestation à Istanbul, le 1er octobre 2020. (Emrah Gurel/AP)

JTA – Le Jerusalem Center For Public Affairs (JCPA), principale instance politique des groupes juifs américains, a décidé de protester contre ce qu’il appelle le « génocide » de la minorité musulmane ouïgoure en Chine.

« La communauté juive doit appeler le [Parti communiste chinois] à mettre fin au génocide et à l’exploitation des Ouïghours, ainsi qu’à l’oppression des autres minorités ethniques et religieuses vivant à l’intérieur de ses frontières », a déclaré la JCPA, qui regroupe la plupart des organisations nationales et pratiquement tous les conseils locaux de relations avec la communauté juive, dans une résolution adoptée lors de sa conférence annuelle de deux jours qui s’est tenue virtuellement cette semaine.

D’autres résolutions ont demandé l’élargissement de l’accès aux électeurs, approuvé les accords de normalisation conclus l’année dernière entre Israël et certains de ses voisins arabes et renouvelé son engagement à lutter contre le dérèglement climatique.

Les résolutions sont importantes parce qu’elles font l’objet d’un lent processus de délibération auquel participent tous les membres du JCPA et sont ce qui se rapproche le plus d’un consensus au sein de la communauté juive nationale américaine. Ses résolutions anticipent souvent la direction de l’activisme juif américain.

Une tour de garde et une clôture de barbelés entourent un centre de détention dans le parc industriel de Kunshan à Artux, dans la région du Xinjiang, dans l’ouest de la Chine. (AP Photo/Ng Han Guan, File).

Celle sur les Ouïghours représente une récente montée en puissance de l’activité de la communauté juive en faveur de la minorité musulmane en Chine. La résolution de la JCPA appelle les groupes constitutifs à s’exprimer contre le génocide et à travailler avec d’autres communautés « pour créer un mouvement populaire de prévention des atrocités ».

La JCPA, qui représente une communauté largement libérale, est néanmoins consciente, dans son processus de résolution, d’être non partisane.

Cela est devenu de plus en plus difficile dans un environnement polarisé, comme en témoignent les résolutions du groupe visant à renouveler son engagement dans la lutte contre le changement climatique, un phénomène que de nombreux républicains nient, et à élargir l’accès aux électeurs.

La mesure concernant les électeurs a décrié « le récit discrédité d’une fraude électorale généralisée poussé par certains dirigeants au niveau de l’État et au niveau national ». Le fait que tous ces dirigeants soient républicains n’est pas mentionné.

La résolution adoptant les Accords d’Abraham, les accords de normalisation négociés par l’administration Trump, mettait l’accent sur le bipartisme.

« L’administration Biden devrait tirer parti des progrès réalisés au Moyen-Orient, comme en témoignent les accords d’Abraham, que l’administration Trump a permis de conclure ».

De gauche à droite : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan et le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn Khalid bin Ahmed Al Khalifa, sur le balcon du salon bleu lors de la cérémonie de signature des accords d’Abraham sur la pelouse sud de la Maison Blanche, le 15 septembre 2020, à Washington. (AP Photo/Alex Brandon)

Une partie importante de la conférence a été consacrée à la réforme de la justice pénale et à la promotion de l’alliance entre les Noirs et les Juifs. Les activistes juifs d’Atlanta qui ont travaillé en étroite collaboration avec le sénateur Raphael Warnock, un démocrate qui, jusqu’à son élection en janvier, dirigeait l’église baptiste Ebenezer, ont été sous les feux de la rampe.

Une session intitulée « Les athlètes contre l’antisémitisme » a vu la participation de Zach Banner des Pittsburgh Steelers de la NFL, d’Alysha Clark, de l’équipe WNBA des Washington Mystics et de Yael Averbuch, une ancienne pro du football féminin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...