Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

USA : Une loi « bizarre » interdisant des livres décrivant des actes sexuels bloquée

Le juge de l'Iowa Stephen Locher déclare que la loi qui interdit les livres décrivant des actes sexuels risque de priver les écoles de livres sur l'enseignement de la Shoah

L'activiste politique et écrivain Elie Wiesel le 3 novembre 1980 à New York, New York. (Crédit : Santi Visalli/Getty Images via JTA)
L'activiste politique et écrivain Elie Wiesel le 3 novembre 1980 à New York, New York. (Crédit : Santi Visalli/Getty Images via JTA)

(JTA) – Un juge fédéral américain de l’Iowa a bloqué une grande partie d’une loi fédérale interdisant aux bibliothèques scolaires de stocker des livres décrivant des « actes sexuels », au motif qu’elle pourrait empêcher un livre classique sur la Shoah de figurer sur les étagères.

Le juge Stephen Locher, du tribunal de district des États-Unis, a accordé une injonction préliminaire contre la loi, le dossier 496 du Sénat de l’Iowa, quelques jours avant la date butoir du 1er janvier prévue pour son entrée en vigueur dans les écoles. Le juge a écrit dans son avis que cette loi « étonnamment extensive » aurait pour effet d’empêcher les écoles publiques de garder dans leurs bibliothèques « des livres d’histoire non romanesques sur la Shoah ». Il a cité en particulier « Nuit » d’Elie Wiesel comme exemple d’un livre qui pourrait être victime de cette loi.

Locher avait déjà évoqué « Nuit » lors des audiences sur la loi de l’Iowa. Lors de l’audience du 22 décembre, il a interrogé un avocat de l’État sur les types de livres que l’État était en droit de retirer des écoles. À la question de savoir si les mémoires de Wiesel pouvaient être retirés tout comme un autre ouvrage sur la Seconde Guerre mondiale intitulé « Le viol de Nankin« , l’avocat avait répondu par l’affirmative, comme l’avait rapporté le quotidien Des Moines Register à l’époque.

Lors de l’audience, Locher avait qualifié la loi de « l’une des plus bizarres que j’aie jamais lues dans ma vie ».

L’injonction est temporaire, et devrait permettre à Locher de mieux examiner la loi et d’affiner ses arguments contre elle. Cette décision est un revers pour les législateurs conservateurs de l’Iowa, qui cherchent à importer une initiative nationale visant à débarrasser les bibliothèques scolaires des livres qu’ils jugent inappropriés. Cet effort portait principalement sur les livres traitant de questions raciales et de sexualité, mais cela a également permis de contester ou de retirer des livres traitant du judaïsme et de la Shoah.

Le livre « Nuit » a été cité dans le débat sur les ouvrages interdits lorsqu’un district de Pennsylvanie a obligé une bibliothèque à retirer une affiche sur laquelle figurait une citation de Wiesel.

Un présentoir de livres interdits se trouve dans une librairie Barnes & Noble à Pittsford, dans l’État de New York, le dimanche 25 septembre 2022. (Crédit : Ted Shaffrey/AP)

Selon plusieurs articles parus dans la presse locale de l’Iowa, ainsi que l’avis de Locher, « Nuit » a été retiré à un moment donné d’au moins une école publique de l’Iowa, bien qu’une base de données des livres retirés, régulièrement mise à jour par Des Moines Register, ne mentionne plus le livre en question.

D’autres livres juifs ont également été concernés par la loi. « Maus« , les mémoires graphiques d’Art Spiegelman sur la Shoah, a été retiré de la circulation dans au moins un district, de même que « Are You There, God ? It’s me, Margaret » de Judy Blume, avant que l’école ne revienne sur sa décision et ne les remette en rayon. Toujours selon Des Moines Register, « Maus » reste interdit dans un autre district de l’Iowa : Alta-Aurelia, une région rurale du nord-ouest de l’État.

La gouverneure républicaine de l’Iowa, Kim Reynolds, a promulgué la loi SF 496 l’année dernière, ainsi que d’autres réglementations de guerre culturelle visant les athlètes transgenres et les pronoms des élèves dans les écoles.

La décision de Locher précise que la majorité des dispositions de la loi, notamment celles qui imposent aux écoles d’interdire tous les livres dans lesquels figure un « acte sexuel » et qui interdisent l’enseignement de l’identité de genre et de l’orientation sexuelle jusqu’à la sixième année, ne pourront pas être appliqués.

Deux actions en justice distinctes contestant la constitutionnalité de la loi sont maintenues en attendant : L’une d’entre elles a été introduite par Penguin Random House et quatre auteurs de best-sellers, dont Jodi Picoult, tandis que l’autre a été introduite par des étudiants LGBTQ.

Des lois similaires font également l’objet de contestation devant les tribunaux du Texas et de Floride.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.