Vague de froid : un manteau neigeux devrait recouvrir le mont Hermon à Pessah
Rechercher

Vague de froid : un manteau neigeux devrait recouvrir le mont Hermon à Pessah

Des tempêtes printanières et des températures inhabituellement froides sont prévues en début de semaine prochaine, avant un rapide réchauffement

La vue sur le mont Hermon enneigé depuis le village de Majdal Shams (Crédit : Matanya TausigFlash90)
La vue sur le mont Hermon enneigé depuis le village de Majdal Shams (Crédit : Matanya TausigFlash90)

Le mont Hermon pourrait être touché dimanche par une tempête de neige inhabituelle au printemps, tandis que des pluies éparses sont prévues dans le nord et sur le littoral, ont fait savoir les services météorologiques israéliens.

D’après les prévisions, les chutes de pluie commenceront dès vendredi soir dans le nord et sur la côte. Samedi, de légères précipitations devraient perdurer dans le nord, quand l’ensemble du pays connaîtra un rafraîchissement des températures et de forts vents.

Dimanche, de la neige est attendue sur le mont Hermon, des orages sont prévus dans le nord, et le centre du pays connaîtra des chutes de pluie, qui faibliront dans la soirée. Les températures continueront de se rafraîchir et d’être inférieures à la moyenne. Le sud du pays sera lui traversé par des brouillards.

Le reste de la semaine, cependant, s’annonce ensoleillé dans tout le pays et pourrait même connaître un pic de chaleur, avec des températures montant progressivement à 23°C à Jérusalem et 29°C à Tibériade d’ici mercredi.

Une chute d’eau de la rivière Saar dans le plateau du Golan, le 14 avril 2019. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israël)

Des centaines de milliers d’Israéliens devraient profiter du plein air la semaine prochaine lors des fêtes, qui démarrent ce vendredi soir. Une grande partie d’entre eux devraient ainsi se rendre dans le nord pour profiter du paysage exceptionnel créé par un hiver plus pluvieux que d’ordinaire.

Le mois dernier, les autorités prévoyaient une montée du niveau du lac de Tibériade au-dessus de la ligne rouge pour la première fois depuis deux ans.

Les fortes averses de ces derniers mois ont mis un terme à la sécheresse qui frappait le nord d’Israël depuis cinq ans. Néanmoins, pendant l’été, le lac s’évapore d’un centimètre par jour, ce qui signifie qu’il devrait repasser sous la ligne rouge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...