Varsovie a censuré le discours d’un maire israélien après la nouvelle loi
Rechercher

Varsovie a censuré le discours d’un maire israélien après la nouvelle loi

Un maire israélien a annulé un discours qu'il prévoyait de prononcer devant des lycéens lors d'un voyage en Pologne après que les autorités locales ont censuré son allocution

Illustration. Le cimetière juif de Chrzanow, en Pologne. (Crédit : Wikimedia Commons)
Illustration. Le cimetière juif de Chrzanow, en Pologne. (Crédit : Wikimedia Commons)

Le maire de Kiryat Bialik, Eli Dukorsky, qui se trouvait à la tête de la délégation israélienne, devait faire son discours lundi aux côtés du maire de Radomsko, ville jumelée avec Kiryat Bialik, a fait savoir la chaîne.

Mais, avant que Dukorsky ne soit en mesure de faire son discours, le maire de Radomsko lui a dit que les autorités souhaitaient lire son texte au vu d’une nouvelle loi pénalisant la mention de la complicité des Polonais durant l’Holocauste.

Plusieurs minutes plus tard, le maire polonais aurait dit à Dukorsky de retirer des parties de son discours concernant les Polonais qui avaient livré des Juifs aux occupants nazis.

La chaîne a fait savoir que le maire israélien s’était alors tourné vers le ministère des Affaires étrangères qui lui aurait recommandé de ne pas offrir une version censurée de son allocution.

La cérémonie conjointe a alors été annulée et le ministère des Affaires étrangères a déposé plainte contre le gouvernement polonais, qui est à couteaux tirés avec Jérusalem en raison de cette nouvelle loi.

A LIRE : Texte intégral de la loi polonaise controversée sur la Shoah

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...