Vente aux enchères de la carte manuscrite de Rabin pour les accords d’Oslo
Rechercher

Vente aux enchères de la carte manuscrite de Rabin pour les accords d’Oslo

Au moment des négociations de paix d'Oslo en 1993, le Premier ministre israélien avait esquissé les frontières de la région sur le papier à lettre d'un hôtel

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une partie de la carte dessinée à la main par l'ancien Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin, remontant aux Accords d'Oslo de  1993 qui est proposée aux enchères sur internet le 26 septembre 2019. (Crédit : Nate D. Sanders Auctions)
Une partie de la carte dessinée à la main par l'ancien Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin, remontant aux Accords d'Oslo de 1993 qui est proposée aux enchères sur internet le 26 septembre 2019. (Crédit : Nate D. Sanders Auctions)

Une carte manuscrite réalisée par l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin l’année où les accords d’Oslo entre Israël et les Palestiniens ont été signés est proposée aux enchères sur Internet.

Cette carte datant de 1993, dessinée à la main par Rabin sur le papier à lettre de l’hôtel Sheraton Jerusalem Plaza, mesure 14 x 23 centimètres, et constitue le seul dessin connu du genre par le Premier ministre, a fait savoir la maison D. Sanders Auctions dans un communiqué mercredi.

En plus de délimiter les frontières pré-1967 d’Israël, le document comprend des chiffres à différents endroits, mais aucune indication géographique, ainsi que la signature de Rabin en anglais tout en bas. Un bout de papier annexe, « probablement d’une autre main », explique que ces chiffres désignent des quantités de population, d’après la description du lot sur le site Internet de la maison d’enchères.

De l’autre côté de la lettre figure un premier brouillon de la carte, gribouillé.

La poignée de main entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat, accompagnés de Bill Clinton, après la signature des Accords d’Oslo, le 13 septembre 1993. (Crédit : Vince Musi/The White House/Wikimedia commons)

Les enchères ont démarré à 25 000 dollars (23 000 euros) jeudi, d’après le communiqué.

« Le contexte de cette carte est aussi important que l’esquisse elle-même », rappelle la maison Sanders dans son communiqué. « [Yitzhak] Rabin, [Shimon] Peres et [Yasser] Arafat ont reçu le Prix Nobel de la paix en 1994, une distinction qui fait encore l’objet de débats aujourd’hui. La carte manuscrite de Rabin est d’une importance historique, politique et culturelle ».

La carte est accompagnée d’un certificat d’authenticité des Archives universitaires, une autorité américaine reconnue en matière de manuscrits rares.

On ne sait pas exactement quand elle a été réalisée et dans quelles circonstances. Elle sera vendue avec une photo de Rabin la dessinant, prise par le photographe Robert A. Cumins, qui était présent le 13 septembre 1993, lors de la signature des accords d’Oslo sur la pelouse de la Maison-Blanche à Washington.

Une carte manuscrite de l’ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, remontant aux négociations de paix d’Oslo de 1993, vendue aux enchères le 26 septembre 2019. (Nate D. Sanders Auctions)

Rabin a été assassiné en 1995 par un ultra-nationaliste juif opposé à ses efforts de paix.

Les premiers accords d’Oslo ont été signés en présence du dirigeant palestinien Yasser Arafat et du président américain de l’époque, Bill Clinton. Les véritables signataires en sont Mahmoud Abbas pour l’OLP, le ministre des Affaires étrangères israélien Shimon Peres, le secrétaire d’État américain Warren Christopher, et le chef de la diplomatie russe Andrei Kozyrev.

Ce traité avait donné le coup d’envoi d’un processus qui devait conclure à un accord de paix entre les Israéliens et les Palestiniens. Cet accord et un autre signé en 1995 incluaient la reconnaissance d’Israël par l’OLP et la reconnaissance par l’État juif de l’OLP comme entité représentant les Palestiniens. Ils ont également établi l’Autorité palestinienne pour gouverner dans certaines parties de la Cisjordanie et de la bande de Gaza.

Rabin n’est pas le seul dirigeant régional ayant dessiné des cartes à la main dans le cadre de négociations de paix. En 2008, le Premier ministre de l’époque Ehud Olmert a présenté à Abbas, qui avait succédé à Arafat à la tête de l’Autorité palestinienne, une proposition de compromis territoriaux. Il n’a pas autorisé Abbas à conserver la carte, mais à son retour à Ramallah, Abbas en aurait esquissé une reproduction pour ses hauts responsables sur une nappe.

En 2013, le site Walla a publié en hébreu, et TheTower.org en anglais, une version de la carte qu’Abbas a dessinée sur du papier à lettre officiel de l’Autorité palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...