Vice-président du FN: le Crif « a une responsabilité » dans l’antisémitisme actuel
Rechercher

Vice-président du FN: le Crif « a une responsabilité » dans l’antisémitisme actuel

Louis Aliot estime que le CRIF "a pointé du doigt pendant des décennies le Front national comme un adversaire" tout en tolérant l'avancée de l'islam en France

Louis Aliot, vice-président du Front national, à Nîmes, en décembre 2015. (Crédit : Pascal Guyot/AFP)
Louis Aliot, vice-président du Front national, à Nîmes, en décembre 2015. (Crédit : Pascal Guyot/AFP)

Un vice-président du FN, Louis Aliot, a accusé mercredi soir le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de porter une responsabilité dans la montée de l’antisémitisme, estimant que « pendant qu’il pointait le FN, l’islam a avancé (…) dans l’espace public ».

« Le Crif (…) a une responsabilité dans tout ce qui se passe à l’égard de la communauté juive dans la mesure où il a pointé du doigt pendant des décennies le Front national comme un adversaire et un danger pour la communauté juive et il était beaucoup plus tolérant par rapport à d’autres lobbies d’islam radical, d’associations de quartier radical etc… », a déclaré M. Aliot sur CNews. « Et pendant qu’il pointait le FN, l’islam a avancé dans les quartiers, a avancé dans les associations, a avancé dans l’espace public ».

« Le fait qu’il prenne une cible qui n’avait rien à voir dans l’antisémitisme et qu’il n’ose rien dire par convenance médiatique, on en arrive à cette situation », a ajouté M. Aliot.

Ces déclarations interviennent alors que le Crif, organe de représentation politique de la communauté juive organisée, tenait mercredi à Paris son 33e dîner annuel, en présence d’Emmanuel Macron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...