Victoire face à la mise en place d’un système de modération sur le site d’Alain Soral
Rechercher

Victoire face à la mise en place d’un système de modération sur le site d’Alain Soral

L'UEJF a obtenu la condamnation par le juge des référés du site Egalité et Réconciliation

Affiche de campagne du parti antisioniste de Dieudonné et Alain Soral de 2009. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Affiche de campagne du parti antisioniste de Dieudonné et Alain Soral de 2009. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’Union étudiante des juifs de France (l’UEJF) a obtenu la condamnation du site Egalité et Réconciliation, par le juge des référés, à la mise en place, dans un délai d’un mois, d’un système de modération et de signalement qui sera accessible à tous les internautes.

Egalité et Réconciliation est le site fondé par Alain Soral qui se définit comme « une association politique ‘trans-courants’ » se réclamant « de la gauche du travail et de la droite des valeurs contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale ».

Ce site est « l’organe de propagande d’Alain Soral » qui relaye « quantité de contenus racistes, antisémites, négationnistes et homophobes, » a déclaré l’UEJF. C’est sur ces accusations que le juge des référés a décidé de la mise en place d’un système de modération du contenu du site.

Ce modérateur aura pour fonction de supprimer les messages illicites et de les transmettre au Parquet qui pourra enclencher des poursuites en cas de contenus frauduleux, selon l’article 6-1-VII de la loi sur l’économie numérique de 2004.

« Il était temps que la justice mette un frein au déferlement de haine du site Egalité et Réconciliation, vaisseau amiral de l’idéologie d’Alain Soral. J’appelle les internautes à faire acte de vigilance citoyenne et signaler en masse les innombrables contenus haineux présents sur ce site, » a déclaré le président de l’UEJF, Sacha Reingewirtz.

A l’occasion d’une audience devant la 17e Chambre correctionnelle de Paris, début avril, trois mois de prison avec sursis ont été requis contre le polémiste Alain Soral pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité ».

Le jugement a été remis en délibéré au 14 juin prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...