Violence contre les enseignants : les lycées fermeront dimanche
Rechercher

Violence contre les enseignants : les lycées fermeront dimanche

Un enseignant aurait été agressé par un élève mercredi ce qui a provoqué l'organisation de cette grève nationale

Des étudiants au lycée de Kiryat Sharet à Holon (Crédit : Yossi Zeliger/Flash 90)
Des étudiants au lycée de Kiryat Sharet à Holon (Crédit : Yossi Zeliger/Flash 90)

Le syndicat national des enseignants du secondaire a annoncé jeudi une grève nationale d’un jour de tous les lycées dimanche pour dénoncer le phénomène croissant de la violence subie par les enseignants des étudiants.

La grève a été organisée précipitamment suite à l’information publiée mercredi révélant qu’un étudiant a cassé une barre en bois sur la tête d’un enseignant dans une école dans la ville bédouine de Tel Sheva, a indiqué le syndicat.

L’enseignant a perdu connaissance et a été hospitalisé.

La police a ouvert une enquête.

« Attendons-nous qu’un enseignant soit assassiné en Israël avant d’adopter une loi qui punira et dissuadera les étudiants d’attaquer les enseignants ? », s’est interrogé le chef du syndicat, Ran Erez, cité par Hadashot.

Le syndicat a rédigé une proposition de loi qui définirait les enseignants comme des fonctionnaires et qui les inclurait donc dans une loi existante qui exige des peines plus sévères pour les attaques contre les fonctionnaires.

Il exhorte les législateurs à présenter la proposition de loi au cours de l’actuelle session de la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...