Virus : La Cisjordanie bouclée pendant 5 jours après une hausse du nombre de cas
Rechercher

Virus : La Cisjordanie bouclée pendant 5 jours après une hausse du nombre de cas

Le nombre de cas de Covid-19 a plus que doublé en une semaine en Cisjordanie pour passer à un total de 2 636 mercredi, contre 1 256 une semaine auparavant

Un ambulancier du ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne désinfecte des travailleurs palestiniens pour aider à contenir l’épidémie de coronavirus, alors qu'ils sortent d'un poste de contrôle après leur retour du travail en Israël, près du village cisjordanien de Nilin, à l'ouest de Ramallah, le 7 avril 2020. (Crédit : Nasser Nasser / AP)
Un ambulancier du ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne désinfecte des travailleurs palestiniens pour aider à contenir l’épidémie de coronavirus, alors qu'ils sortent d'un poste de contrôle après leur retour du travail en Israël, près du village cisjordanien de Nilin, à l'ouest de Ramallah, le 7 avril 2020. (Crédit : Nasser Nasser / AP)

La Cisjordanie va être bouclée pendant cinq jours en raison d’une hausse soudaine du nombre de cas de personnes contaminées au nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement palestinien Ibrahim Melhem.

« À compter de vendredi matin, tous les gouvernorats de Cisjordanie, les villes et les villages seront fermés pour une période de cinq jours », a déclaré M. Melhem lors d’une conférence de presse, précisant que les pharmacies, boulangeries et supermarchés resteraient ouverts.

Le nombre de cas de Covid-19 a plus que doublé en une semaine en Cisjordanie pour passer à un total de 2 636 mercredi, contre 1 256 une semaine auparavant. 

Les autorités avaient déjà ordonné la semaine dernière le bouclage temporaire des villes de Naplouse (nord), Hébron et Bethléem (sud) pour lutter contre la propagation du virus.

Le porte-parole du gouvernement de l’Autorité palestinienne Ibrahim Melhem s’exprime lors d’une conférence de presse à Ramallah, le 1er avril 2020. (Crédit : Wafa)

Début juin, elles avaient renouvelé l’état d’urgence sanitaire pour 30 jours peu après avoir levé le confinement de deux mois imposé en Cisjordanie, mis en place après l’apparition des premiers cas le 5 mars.

La ministre de la Santé Mai al-Kaila avait indiqué que la recrudescence du nombre de cas était en partie due aux déplacements entre la Cisjordanie et Israël, qui a également enregistré une hausse du nombre de cas après avoir relativement bien maîtrisé la pandémie.

Des dizaines de milliers de Palestiniens de Cisjordanie travaillent en Israël et le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh avait exhorté les Palestiniens vivant en Israël à s’abstenir de se rendre en Cisjordanie et les Palestiniens travaillant en Israël à ne pas se déplacer pendant 14 jours.

Côté israélien, le nombre de cas de contamination a bondi d’environ 15 % au cours de la dernière semaine pour dépasser les 25 500 mercredi, selon les données officielles du gouvernement. 

Illustration : un marié palestinien, Rafeh Qassim ,et son épouse célèbrent leur mariage avec presque aucun invité, à Ramallah, en Cisjordanie, le 18 avril 2020. (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...