Vote à l’Unesco sur Jérusalem : Netanyahu remercie Renzi
Rechercher

Vote à l’Unesco sur Jérusalem : Netanyahu remercie Renzi

"Soutenir que Jérusalem et le judaïsme n'ont pas de rapport revient à soutenir que le soleil fait de l'ombre", avait déclaré le chef du gouvernement italien

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) et le Premier ministre italien Matteo Renzi tiennent une conférence de presse conjointe à la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 21 juillet 2015  (Flash 90 / Marc Israël Sellem / Pool)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) et le Premier ministre italien Matteo Renzi tiennent une conférence de presse conjointe à la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 21 juillet 2015 (Flash 90 / Marc Israël Sellem / Pool)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a remercié samedi son homologue italien Matteo Renzi pour sa prise de position contre une résolution votée par l’Unesco sur Jérusalem.

Le chef du gouvernement italien avait vivement critiqué vendredi l’adoption mardi par l’Unesco de cette résolution décriée par Israël, assurant que l’Italie, qui s’était abstenue, allait dorénavant s’y opposer.

M. Netanyahu a salué le « leadership dont a fait preuve le Premier ministre italien Renzi » comme un premier pas dans un « changement de direction bienvenu lors des votes radicaux contre Israël dans les forums internationaux », selon un communiqué de ses services.

En Israël, la résolution de l’Unesco a suscité un tollé car elle nie le lien millénaire entre les juifs et Jérusalem en ne mentionnant pas la terminologie juive mais uniquement arabes pour certains sites sacrés de la Vieille Ville.

« On ne peut pas continuer avec ces motions visant à attaquer Israël, une fois à l’ONU, une fois à l’Unesco. Soutenir que Jérusalem et le judaïsme n’ont pas de rapport revient à soutenir que le soleil fait de l’ombre », avait déclaré M. Renzi.

Selon M. Netanyahu, le Premier ministre italien a indiqué qu’il « travaillerait pour influencer les positions d’autres pays européens » lors de votes similaires dans le futur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...