Washington accuse l’Iran de poursuivre son « chantage nucléaire »
Rechercher

Washington accuse l’Iran de poursuivre son « chantage nucléaire »

Le président iranien Hassan Rouhani a annoncé la relance du programme d'enrichissement

Installation d'enrichissement nucléaire de l'Iran à Natanz, à 300 kilomètres au sud de la capitale Téhéran, Iran, le 9 avril 2007. (Hasan Sarbakhshian/ AP/File)
Installation d'enrichissement nucléaire de l'Iran à Natanz, à 300 kilomètres au sud de la capitale Téhéran, Iran, le 9 avril 2007. (Hasan Sarbakhshian/ AP/File)

L’Iran poursuit son « chantage nucléaire » avec la relance d’activités d’enrichissement d’uranium jusque-là gelées dans une usine souterraine, ont dénoncé mardi les Etats-Unis, assurant que Washington continuerait sa politique de « pression maximale » sur Téhéran.

« L’Iran n’a pas de raison crédible de développer son programme d’enrichissement, dans son usine de Fordo ou ailleurs, ce n’est qu’une tentative claire de chantage nucléaire qui va seulement aggraver son isolement politique et économique », a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Morgan Ortagus.

La relance par Téhéran de l’enrichissement d’uranium « au mépris de ses engagements nucléaires clés est un grand pas dans la mauvaise direction et souligne les défis que l’Iran pose à la paix et à la sécurité internationale », a ajouté la porte-parole.

Washington, assure le département d’Etat, « continuera à imposer une pression maximale sur le régime jusqu’à ce qu’il cesse son comportement déstabilisant, notamment les activités sensibles de prolifération » nucléaire.

Le président iranien Hassan Rouhani a annoncé mardi la relance du programme d’enrichissement au lendemain de l’expiration d’un délai donné par Téhéran à ses partenaires de l’accord nucléaire international conclu à Vienne en 2015.

L’Iran attend que ceux-ci l’aident à contourner les sanctions américaines consécutives au retrait des Etats-Unis de ce pacte en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...