Washington craint des attaques au 1er anniversaire de l’ambassade de Jérusalem
Rechercher

Washington craint des attaques au 1er anniversaire de l’ambassade de Jérusalem

Les Américains ont reçu le conseil d'être vigilants, d'éviter les manifestations et de suivre les instructions israéliennes avant la journée de la Nakba et l'Eurovision

Le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin et la fille et conseillère du président américain Donald Trump, Ivanka Trump, dévoilent la plaque d'inauguration lors de l'ouverture de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem le 14 mai 2018. (AFP Photo/Menahem Kahana)
Le secrétaire au Trésor américain Steve Mnuchin et la fille et conseillère du président américain Donald Trump, Ivanka Trump, dévoilent la plaque d'inauguration lors de l'ouverture de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem le 14 mai 2018. (AFP Photo/Menahem Kahana)

L’ambassade américaine en Israël a émis une alerte sécuritaire en direction de ses ressortissants, avertissant que des terroristes palestiniens pourraient choisir de commettre des attentats en Israël et en Cisjordanie dans les prochains jours.

« Le 14 mai 2019 est la date anniversaire de l’ouverture de l’ambassade américaine en Israël et ce sera celle choisie, aussi, pour des manifestations en lien avec cet événement à la périphérie de Gaza », a noté l’ambassade dans un courriel envoyé lundi aux citoyens américains qui se trouvent en Israël, un texte qui a également été publié sur son site internet.

« Des groupes terroristes pourraient choisir cet anniversaire, qui coïncide avec le concours de l’Eurovision à Tel Aviv (du 14 au 18 mai), avec la journée de la Nakba (le 15 mai), pour organiser des manifestations violentes ou une attaque ».

Les factions palestiniennes, à Gaza, se mobilisent pour une marche massive vers la clôture frontalière qui sépare la bande d’Israël pour marquer la « catastrophe » de la création d’Israël, en 1948.

L’année dernière, les manifestations de cette journée, qui avaient suivi également le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, avaient entraîné la mort de 60 Palestiniens – dont 50 membres du Hamas – tués par des soldats israéliens qui avaient ouvert le feu à balle réelle. Huit des morts avaient été tués lors d’échanges de tirs transfrontaliers. Israël avait expliqué défendre ses frontières et avait accusé les terroristes du Hamas d’utiliser la foule comme couverture pour commettre des attentats.

Des manifestants palestiniens brûlent des pneus près de la frontière entre Gaza et Israël, à l’est de la ville de Gaza, lors de manifestations contre l’inauguration de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, le 14 mai 2018. (AFP Photo/Mahmud Hams)

Cette année, cette journée source de tensions coïncide avec le début du concours de l’Eurovision, qui est accueilli en Israël suite à la victoire lors de la compétition, l’année dernière, de la chanteuse Netta Barzilai et de son titre « Toy ». La première demi-finale est prévue mardi soir, la deuxième jeudi et la finale aura lieu samedi.

Le message de l’ambassade israélienne souligne que « des incidents peuvent se produire bien au-delà de la périphérie de Gaza et à n’importe quel moment ».

Il cite en exemples les flambées meurtrières de quarante-huit heures survenues au début du mois, et qui ont été marquées par les combats les plus intenses, à Gaza et dans ses environs, depuis la guerre de 2014 – 700 roquettes ont ainsi été tirées par les groupes terroristes vers le territoire israélien – ainsi que deux attaques à la roquette isolées menées sur Tel Aviv, le 14 et le 25 mars qui, selon les Palestiniens, avaient résulté de tirs accidentels.

« Les citoyens américains sont fortement encouragés à rester vigilants et à prendre les initiatives appropriées pour renforcer leur sécurité », a dit l’ambassade, recommandant vivement aux ressortissants des Etats-Unis d’éviter les manifestations, de suivre les instructions données par les autorités israéliennes et de s’enquérir de la localisation de l’abri anti-aérien le plus proche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...