Washington demande à Israël d’éviter « l’escalade des tensions » après l’attaque à Sarona
Rechercher

Washington demande à Israël d’éviter « l’escalade des tensions » après l’attaque à Sarona

Après que Jérusalem a annoncé une série de mesures, le département d'Etat a affirmé que "l'impact sur les civils palestiniens" devrait également être pris en considération

Jeudi, le département d’Etat américain a appelé Israël à prendre en compte « l’impact sur les civils palestiniens » dans sa réponse à l’attaque terroriste de mercredi au marché de Sarona de Tel Aviv, attaque durant laquelle quatre personnes ont été tuées et 16 blessées, dont trois d’entre elles grièvement.

Le porte-parole Mark Toner répondait à des questions concernant une série de mesures annoncées par le cabinet israélien de sécurité suite à l’attaque.

Les mesures qui ont été décidées durant la réunion du cabinet incluent la révocation des permis de travail des membres de la famille des terroristes et l’annulation de tous les permis pour les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza leur permettant de visiter Israël durant le mois du Ramadan.

Dans le même temps, le ministre de la Défense Avigdor Liberman a annoncé qu’Israël arrêterait de rendre les corps des attaquants palestiniens à leurs familles pour qu’ils soient enterrés.

Toner a appelé Israël à répondre à la fusillade de façon « non équivoque pour éviter une escalade supplémentaire, mais nous respectons certainement le désir [de l’Etat juif] d’exprimer son outrage et de protéger sa population ».

Interrogé sur la décision de ne pas rendre les corps des attaquants, il a dit qu’Israël « devrait de façon évidente réfléchir » si les réponses à l’attentat n’allaient pas exacerber le conflit. Toutefois, a-t-il ajouté, « nous comprenons » qu’Israël adopte des mesures comme la révocation des permis d’entrée et le renforcement de sa présence dans les zones palestiniennes.

« Nous comprenons le désir du gouvernement israélien de protéger ses citoyens après ce genre d’attaque terroriste et nous soutenons fortement ce droit, mais nous espérons que toutes les mesures prises vont également prendre en considération l’impact qu’elles auront sur les civils palestiniens qui essaient juste de vivre leur vie quotidienne », a-t-il ajouté.

Plus tôt durant la réunion d’information, Toner a dit qu’il condamnait l’attaque terroriste « dans les termes les plus forts », ajoutant, « ce genre d’attaques ne peut jamais être justifiée ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...