Washington ne s’avance pas sur une résolution à l’ONU contre les implantations
Rechercher

Washington ne s’avance pas sur une résolution à l’ONU contre les implantations

Israël a été accusé par l'ONG La Paix Maintenant d'avoir approuvé plus de 200 nouveaux logements dans des implantations de Cisjordanie

John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)
John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)

Les Etats-Unis ont refusé jeudi de dire s’ils comptaient soutenir une proposition palestinienne pour une résolution aux Nations unies qui condamnerait la construction supposée par Israël de nouveaux logements dans des implantations en Cisjordanie, mais ils n’ont rien exclu.

Israël a été accusé par l’ONG La Paix Maintenant d’avoir approuvé plus de 200 nouveaux logements dans des implantations de Cisjordanie après une forte diminution en 2015.

Washington dénonce régulièrement la construction de nouveaux bâtiments dans les Territoires, qu’il considère comme un obstacle à la paix, mais en général il ne soutient jamais les efforts palestiniens pour faire pression sur Israël aux Nations unies.

Et en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, les Etats-Unis y disposent d’un droit de veto dont il se servent souvent pour protéger leur allié israélien lorsqu’ils considèrent les critiques à son encontre injustifiées.

« Nous comprenons qu’il y a un projet de résolution qui a été présenté de manière informelle par les Palestiniens à New York », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, John Kirby. « Je ne vais pas commenter une proposition de résolution informelle, rien n’a été présenté officiellement ou n’a circulé au Conseil de sécurité ».

« Nous sommes très inquiets à propos de ces tendances sur le terrain », a-t-il ajouté, se référant une nouvelle fois à une solution à deux Etats, poussée depuis des années en vain notamment par Washington. « Nous étudierons toutes nos options pour avancer vers nos objectifs communs d’une paix durable entre Israéliens et Palestiniens. »

Des responsables palestiniens ont fait circuler un projet de résolution qui pointerait les constructions israéliennes dans les implantations comme un obstacle à un processus de paix basé sur une solution à deux Etats vivant côte à côte avec des frontières négociées.

Le projet demande qu’Israël cesse « immédiatement et complètement » ses activités de construction.

Le Conseil de sécurité avait échoué en 2011 à adopter une résolution du même type, condamnant Israël, après que Washington ait utilisé son veto.

Washington depuis affirme que le meilleur chemin vers la paix réside dans la négociation d’un accord entre les deux parties, et non pas en alimentant le conflit aux Nations unies.

Le projet de résolution palestinien est toujours en discussion entre les pays arabes aux Nations unies. On ne sait pas quand elle sera présentée officiellement au Conseil. Celui-ci doit aborder la crise au Moyen-Orient lundi et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas sera à New York la semaine prochaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...