Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Yaalon accuse Netanyahu de corruption dans l’achat d’un sous-marin

L'ex-ministre de la Défense accuse à nouveau le Premier ministre de n’avoir pas tenu compte des besoins militaires en achetant un sous-marin supplémentaire à l’Allemagne

Le chef d'État-major Gadi Eizenkot, Moshe Yaalon, alors ministre de la Défense, le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjmain Netanyahu à l'inauguration du nouveau sous-marin "Rahav" à Haïfa le 12 janvier 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le chef d'État-major Gadi Eizenkot, Moshe Yaalon, alors ministre de la Défense, le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjmain Netanyahu à l'inauguration du nouveau sous-marin "Rahav" à Haïfa le 12 janvier 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

L’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon a déclaré samedi que l’affaire dite des sous-marins représentait pour lui la première fois qu’il avait pensé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu était corrompu.

« C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de Netanyahu », a dit Yaalon à Beer Sheva, dans le sud du pays.

« Je n’avais jamais pensé qu’il était corrompu. Mais quand il est allé signer, dans le dos du chef d’état-major et du chef de la Marine, un accord avec [la chancelière allemande Angela] Merkel, alors que tout le consensus professionnel, de la Marine au ministère de la Défense, était que nous avions besoin de cinq sous-marins, pas de six. »

Yaalon, qui a été évincé de son poste de ministre de la Défense l’année dernière, était connu pour avoir eu des désaccords avec Netanyahu sur l’affaire des sous-marins, dans laquelle l’avocat personnel du Premier ministre, David Shimron, est soupçonné d’avoir tenté d’influencer un accord à plusieurs milliards de shekels en faveur du constructeur naval allemand ThyssenKrupp, qu’il représentait en Israël.

Une grande partie de l’establishment militaire du pays s’est opposée à cet achat, dont Yaalon.

Yaalon, qui tente de monter son propre parti pour défier Netanyahu, a déclaré que sans l’affaire des sous-marins, il serait toujours ministre de la Défense.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son avocat personnel, David Shimron, à gauche. (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et son avocat personnel, David Shimron, à gauche. (Crédit : Flash90)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.