Yaalon défend son plan de bus séparés
Rechercher

Yaalon défend son plan de bus séparés

Seules des considérations sécuritaires l'ont poussé à mettre en place cette mesure controversée, affirme le ministre de la Défense

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le ministre de la Défense, Moshe Ya'alon (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense, Moshe Ya'alon (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a affirmé que son plan pilote pour les autobus en Cisjordanie ne séparerait pas les Israéliens et les Palestiniens.

« Il n’y a pas de séparation entre les Juifs et les Arabes dans les transports publics en Judée et en Samarie », a argué Yaalon, en utilisant le terme biblique pour le territoire de Cisjordanie.

« Il n’y avait pas de discussion à ce sujet-là, il n’y a pas de décision à ce sujet-là, et il n’y aura pas de décision à ce sujet-là. »

Le ministre de la Défense a affirmé que le plan a été mis en œuvre uniquement pour des raisons de sécurité, en raison de l’afflux massif de Palestiniens qui entrent en Israël sans papiers.

« Nous avons commencé à mettre en place un plan pilote cette semaine, une expérience, dans quatre postes en Judée et en Samarie pour contrôler les travailleurs qui vont travailler en Israël sur leur chemin du retour. Chaque Etat a le droit, et en particulier dans notre situation sécuritaire délicate, de vérifier ceux qui vont et viennent. C’est ce qu’il en est, et rien de plus. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...