D’après Yaalon, la menace d’attaque chimique est considérablement réduite
Rechercher

D’après Yaalon, la menace d’attaque chimique est considérablement réduite

Le ministre de la Défense affirme que la destruction des armes non conventionnelles en Syrie a diminué le danger ; mais l’armée reste vigilante

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, le 10 mars 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg, Pool)
Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, le 10 mars 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg, Pool)

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a déclaré lundi que la menace d’une attaque chimique sur Israël a été considérablement réduite en raison des efforts internationaux visant à éliminer les armes non conventionnelles en Syrie, mais il a averti que l’armée devait rester prête à affronter un tel scénario.

Yaalon a fait ces déclarations dans une école de Rishon Lezion où il était présent pour examiner l’exercice du Commandement de la défense passive, baptisé Turning Point 15, qui a été lancé dimanche.

« La menace chimique pour les citoyens d’Israël s’est amoindrie en raison de la pression sur le régime syrien », a-t-il annoncé. Il estime que l’armée syrienne a perdu sa capacité de lancer une attaque chimique en utilisant des roquettes.

Malgré ces évolutions en Syrie, « les forces de défense d’Israël doivent continuer à être prêtes à affronter la possibilité qu’il y ait des armes chimiques », a poursuivi Yaalon.

La Syrie a adhéré à la Convention sur les armes chimiques en 2013 et a accepté de détruire son arsenal d’armes chimiques. Cette décision lui a évité une frappe militaire américaine en réponse à une attaque présumée d’armes chimiques qui a tué des centaines de personnes près de Damas, le 21 août 2013.

Cependant, les derniers rapports publiés le mois dernier informent que des experts en armes chimiques indiquaient avoir trouvé des traces d’agents neurotoxiques mortels – utilisés pour fabriquer des armes chimiques – sur un site en Syrie où il n’y aurait pas de tels matériaux.

Yaalon a également félicité les autorités chypriotes qui ont appréhendé la semaine dernière à Chypre un Libanais de 26 ans soupçonné de planifier une attaque terroriste contre des touristes israéliens en vacances sur l’île.

L’homme, qui est aussi un ressortissant canadien, a été retrouvé en possession de deux tonnes d’engrais contenant du nitrate d’ammonium – un produit chimique qui peut être utilisé comme explosif. Il a été appréhendé à son domicile à Larnaca, dans le sud de Chypre.

« Il semble qu’ils avaient l’intention de nous attaquer, car, à mon grand regret, ils ont attaqué les touristes israéliens à Burgas, et peut-être même de mener des attaques contre des cibles juives en Europe, » a continué Yaalon en se référant à l’attentat meurtrier qui avait ciblé des touristes israéliens en Bulgarie.

L’attaque de Burgas a été attribuée au Hezbollah, qui est soutenu financièrement et politiquement par l’Iran. Six personnes ont été tuées dans l’attentat du 18 juillet 2012 – cinq touristes israéliens et un citoyen bulgare.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...