Yaalon : le policier d’élite « probablement » touché par des tirs amis
Rechercher

Yaalon : le policier d’élite « probablement » touché par des tirs amis

Le policier blessé a été emmené par hélicoptère à l'hôpital Rambam de Haïfa où il a été opéré pour une blessure par balle

Un soldat israélien de la Brigade Givati fouillant le camp de réfugiés dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 19 juin 2014 (Crédit : Porte parole de l'armée israélienne/ Flash90)
Un soldat israélien de la Brigade Givati fouillant le camp de réfugiés dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 19 juin 2014 (Crédit : Porte parole de l'armée israélienne/ Flash90)

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a confirmé mardi après-midi que le commando de police blessé lors d’une opération d’arrestation dans la ville de Jénine en Cisjordanie lundi soir a été « probablement » touché par des tirs amis.

« Nous avons initié cette action, à l’intérieur de Jénine, pour tenter d’arrêter des membres de la terreur. Il y a aussi eu une personne modérément blessée, un commando de la police, probablement par les tirs de nos propres forces », a précisé Yaalon lors d’une conférence organisée par le journal Calcalist.

Selon le quotidien Haaretz, l’opération à Jénine a été menée par une équipe de soldats expérimentés qui travaillent ensemble depuis longtemps.

Le policier blessé a été emmené par hélicoptère à l’hôpital Rambam de Haïfa. Il est arrivé pleinement conscient, et après avoir subi un examen au scanner et d’autres tests, a été pris en charge par l’équipe de chirurgie pour une blessure par balle située dans le bas du corps. Son état a été répertorié comme étant modéré et stable.

Dans une déclaration mardi matin, l’armée israélienne a indiqué que « des coups de feu auraient été tirés près » des forces opérant à Jénine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...