Yair Lapid courtise les olim anglophones « raisonnables »
Rechercher

Yair Lapid courtise les olim anglophones « raisonnables »

"Pour ces gens, la gauche n’est pas assez nationaliste, c’est-à-dire pas assez juive. Et la droite est pleine de mépris à l’égard des institutions fondamentales de la démocratie", a déclaré le chef du parti Yesh Atid

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Yair Lapid, président de Yesh Atid, pendant une réunion du groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yair Lapid, président de Yesh Atid, pendant une réunion du groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

À l’approche d’un évènement en libre accès, en anglais, prévu à Jérusalem mercredi soir, le député Yair Lapid, chef du parti Yesh Atid, a parlé de ses efforts pour courtiser l’électorat anglophone.

Bien qu’aucune élection ne soit officiellement prévue avant novembre 2019, il est souvent question de les anticiper, et Lapid espère influencer les anglophones « raisonnables », qui, pour la plupart, sont originaires de « démocraties bien établies », a-t-il déclaré au Times of Israël dans une interview.

« Pour ces gens, la gauche n’est pas assez nationaliste, c’est-à-dire pas assez juive. Et la droite est pleine de mépris à l’égard des institutions fondamentales de la démocratie », a-t-il dit.

« Et nous sommes un parti nationaliste libéral, ce qui veut dire que nous envisageons Israël d’abord comme un État juif, et cela ne contredit pas, selon nous, les valeurs démocratiques. »

De plus, a ajouté Lapid, les immigrants « ont tendance à s’identifier davantage au pays. Parce que ce n’est pas l’endroit où ils sont nés, c’est le choix qu’ils ont fait ».

L’interview complète accordée par Yair Lapid sera publiée sur le Times of Israël mercredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...