Rechercher

Yair Lapid se rendra au Maroc en août, une première

Après 20 ans de suspension des relations, le ministre des Affaires étrangères ouvrira une mission à Rabat avant la visite attendue de son homologue marocain

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid lors d'un briefing au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, le 25 juillet 2021. (Crédit : Lazar Berman/ Times of Israel)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid lors d'un briefing au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, le 25 juillet 2021. (Crédit : Lazar Berman/ Times of Israel)

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid se rendra au Maroc pour une visite officielle les 11 et 12 août, a déclaré le ministère des Affaires étrangères au Times of Israel mercredi.

Ce voyage sera le premier pour un ministre des Affaires étrangères israélien.

Lapid ouvrira officiellement la mission diplomatique israélienne dans le pays.

L’annonce est intervenue quelques jours après le décollage des premiers vols commerciaux directs entre Israël et le Maroc, sept mois après la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis.

Bien que Jérusalem et Rabat n’aient pas eu par le passé de relations complètes – avec des bureaux diplomatiques dans leurs capitales respectives au lieu d’ambassades –, les deux pays ont maintenu des liens officiels étroits jusqu’à ce que le Maroc les suspende avec le déclenchement de la deuxième Intifada en 2000.

Une source diplomatique israélienne a déclaré dimanche que les liens avec le royaume nord-africain « se transformeront en relations diplomatiques complètes ».

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, lors d’une conférence de presse après s’être entretenu avec son homologue espagnol, à Rabat, au Maroc, le 3 juin 2019. (Crédit : AP Photo/Mosa’ab Elshamy)

Israël et le Maroc ont renouvelé leurs liens à la fin de l’année dernière, après une vague d’accords de normalisation entre Jérusalem et les pays arabes.

Au début du mois, Lapid a invité son homologue marocain, Nasser Bourita, à se rendre en Israël.

« Après mon voyage au Maroc, le ministre Bourita viendra visiter Israël pour ouvrir des missions ici », a déclaré Lapid lors d’une réunion de la faction Yesh Atid à la Knesset la semaine dernière.

Fin juin, Lapid a effectué un voyage historique aux Émirats arabes unis pour ouvrir l’ambassade d’Israël à Abu Dhabi et le consulat à Dubaï.

Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, était au Maroc il y a trois semaines et a remis l’invitation écrite de Lapid lors de sa rencontre avec Bourita.

Lapid a souligné dans sa lettre que le rétablissement des liens entre Israël et le Maroc était une étape historique. Le plus haut diplomate israélien a également exprimé son désir de faire progresser la coopération bilatérale dans les domaines du commerce, de la technologie, de la culture et du tourisme.

Alon Ushpiz, directeur général du ministère des Affaires étrangères, signe le livre d’or au Mausolée de Mohammed V à Rabat, au Maroc, le 7 juillet 2021. (Autorisation)

Dans un communiqué, Lapid a déclaré que l’invitation montrait que l’établissement de relations diplomatiques et de connexions directes entre les deux pays et leurs citoyens était « une priorité absolue » pour Israël.

« Je remercie Sa Majesté, le roi Mohammed VI, pour le leadership et l’inspiration qu’il a donnés au processus », a déclaré Lapid. « Je suis impatient de renforcer les liens politiques entre Israël et le Maroc et de construire une coopération économique, technologique, culturelle et touristique entre les deux pays. »

Les commentaires sont intervenus après que Ushpiz a visité les tombes des anciens rois marocains Mohammed V et de son fils le roi Hassan II, le père du monarque actuel.

« Nous tenons à remercier les rois au Maroc… pour leur amitié et leur soutien aux Juifs du Maroc tout au long de l’histoire, un héritage que sa majesté le roi Mohammed VI perpétue », a écrit Ushpiz en hébreu et en arabe dans le livre d’or.

Il a ajouté : « La tradition de tolérance et de modération qui nous a été léguée, ainsi qu’aux générations suivantes, est une source d’inspiration pour le renouvellement des liens entre Israël et le Maroc. »

Le conseiller israélien à la sécurité nationale s’adresse à la presse au palais royal de Rabat, au Maroc, le 22 décembre 2020. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Ce mois-ci également, un avion de l’armée de l’air marocaine a atterri sur la base aérienne israélienne d’Hatzor, apparemment pour participer à un exercice international de l’armée de l’air israélienne plus tard dans le mois.

L’atterrissage très inhabituel de l’avion-cargo C-130 de l’armée de l’air royale marocaine sur la base aérienne d’Hatzor, près d’Ashdod, a été visible sur un logiciel public de suivi des vols, où il a été rapidement repéré par un certain nombre d’observateurs amateurs de radars, dont l’un a partagé l’information avec le Times of Israel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...