Yann Moix veut mettre des mots sur la ‘Terreur’
Rechercher

Yann Moix veut mettre des mots sur la ‘Terreur’

Le journaliste, chroniqueur et essayiste a transposé en mots la sidération ressentie lors des attentats parisiens de Charlie hebdo et l'Hyper Cacher

Yann Moix évoque son livre 'Terreur'  sur RMC (Crédit:capture d'écran/RMC)
Yann Moix évoque son livre 'Terreur' sur RMC (Crédit:capture d'écran/RMC)

C’est « un livre de fragments écrit pendant et après les attentats contre Charlie et l’Hyper Cacher avec une idée, » explique Jérôme Garcin sur France Inter. « Noter – uniquement sur la radicalisation, l’islamisation, le nihilisme – les idées qu’il n’a lues et entendues nulle part ».

Des fulgurances, des fragments, le style peut dérouter. Moix tente à travers ce livre de mettre des mots sur le magma de pensées surgies au moment des attentats parisiens, de penser la sidération ressentie par une majorité de Français.

Parfois ça passe : « il met en mots des choses que nous avons tous éprouvées, mais que nous n’avons pas pensées, parce que c’est un livre qui ne pense pas, » explique Jean-Louis Ezine. Parfois non : « Mais en même temps, c’est la limite du livre parce que la sidération interdit de penser ».

Suite à l’apparition médiatique de Farid Benyettou, l’ancien mentor des frères Kouachi, Yann Moix dit vouloir « écrire un autre livre : « Terreur. Suite ». Que le type qui a formé les Kouachi vienne pérorer à la télévision est pour moi pornographique. Je ne crois pas à la déradicalisation. La radicalité est une intention qui va jusqu’à son terme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...