Yaron Blum: Pas de réhabilitation avec Gaza sans retour des Israéliens enlevés
Rechercher

Yaron Blum: Pas de réhabilitation avec Gaza sans retour des Israéliens enlevés

Le négociateur en chef dit qu'Israël "fait le maximum" pour ramener les soldats tués Oron Shaul et Hadar Goldin, ainsi que les civils

Yaron Blum, coordonnateur pour les négociations sur le retour des prisonniers de guerre et des disparus, le 3 avril 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Yaron Blum, coordonnateur pour les négociations sur le retour des prisonniers de guerre et des disparus, le 3 avril 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le négociateur en chef d’Israël pour la libération des Israéliens détenus par le Hamas a déclaré vendredi que la bande de Gaza ne connaîtrait pas de véritable réhabilitation tant que les hommes enlevés ne seront pas récupérés.

Israël exige depuis longtemps que le Hamas restitue les restes des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin, qui ont été tués lors d’un conflit de 50 jours avec le Hamas en 2014.

Le groupe terroriste détiendrait également trois citoyens israéliens – Avraham Abera Mengistu, Hisham al-Sayed et Juma Ibrahim Abu Ghanima – qui seraient tous entrés dans la bande de Gaza de leur plein gré.

Le Hamas « doit comprendre qu’il n’y aura pas d’efforts globaux de reconstruction de Gaza sans la remise des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin, et des civils [disparus] », a déclaré Yaron Blum sur le site Walla.

Blum a dit que « les familles en Israël devraient être soutenues. Nous ne laissons rien au hasard et nous ne ménageons aucun effort pour les localiser et mettre en branle les processus. Ce sont des efforts suprêmes. Tous les organes de sécurité d’Israël sont dévoués à la cause. »

Photo montage des soldats de Tsahal Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (à droite).

L’Égypte, l’ONU et le Qatar se sont récemment efforcés de négocier des accords de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas qui, s’ils étaient conclus, mettraient probablement fin à la violence émanant de la bande de Gaza en échange de l’assouplissement par l’État juif de certaines de ses restrictions à la circulation des personnes et des biens en provenance et à destination de l’enclave côtière.

Blum a également été étroitement impliqué dans l’opération de rapatriement du sergent de première classe Zachary Baumel pour son enterrement cette semaine, 37 ans après avoir apparemment été tué dans la bataille du Sultan Yacoub en 1982 lors de la première guerre du Liban.

Baumel a été enterré jeudi soir au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, après une opération complexe de renseignement de l’armée israélienne avec l’aide de la Russie.

Blum, un vétéran du Shin Bet, a été nommé négociateur en chef d’Israël pour les prisonniers de guerre et les soldats disparus au combat en 2017, en remplacement de Lior Lotan.

Le frère d’Avera Mengistu (à droite) et le père de Hisham al-Sayad posent pour une photo alors qu’ils organisent une conférence de presse demandant la libération des deux citoyens israéliens prisonniers du Hamas, le 6 septembre 2018. (Hadas Parush/FLASH90)

M. Blum a joué un rôle déterminant dans la négociation pour la libération du soldat de Tsahal Gilad Shalit, détenu à Gaza pendant cinq ans avant d’être libéré en 2011, dans le cadre d’un accord controversé avec le Hamas, où Israël a libéré plus de 1 000 prisonniers de sécurité palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...