Yaron London s’excuse d’avoir traité les Arabes de « sauvages » en direct
Rechercher

Yaron London s’excuse d’avoir traité les Arabes de « sauvages » en direct

L'animateur israélien a tenu ces propos lors d'un débat sur la série HBO "Our Boys" qui aborde des événements avant la guerre de 2014 avec Gaza

Yaron London (photo credit: Moshe Shai/Flash90)
Yaron London (photo credit: Moshe Shai/Flash90)

Mardi, une personnalité du monde de la télévision israélienne s’est excusée pour avoir dit en direct que les « Arabes sont des sauvages ».

Yaron London, âgé de 79 ans, avait fait cette remarque la veille lors de son programme télévisé « London et Geula » diffusé sur la Onzième chaîne, du radiodiffuseur public Kan.

Ses propos ont été tenus lors d’une discussion sur la série HBO « Our Boys », qui se concentre sur les conséquences du meurtre en 2014 de trois adolescents israéliens qui ont été enlevés, et assassinés, par des terroristes palestiniens dans la zone de Hébron et sur le meurtre qui a suivi d’un jeune adolescent palestinien, Mohammed Abu Khdeir, par trois terroristes juifs.

« Les Arabes sont des sauvages, a dit London. Ils ne détestent pas seulement les Juifs. En plus, ils se tuent les uns les autres. A droite, à gauche, d’est en ouest, des Arabes tuent des Arabes ».

Mardi, London a déclaré dans un communiqué : « De nombreuses personnalités, en particulier nos spectateurs arabes, ont été blessés par ce que j’ai dit. Dans la nuit, j’ai regardé un enregistrement du programme et j’ai trouvé que je m’étais égaré dans mes propos. Le choix de mes mots n’était pas correct et ils ont raison d’être blessés. Je m’excuse pour cela ».

London a dit que le programme cherchait à comprendre pourquoi « Our Boys » semblait plus intéressé dans le meurtre d’Abu Khdeir [brûlé vivant] que dans celui des adolescents juifs, et que les Juifs israéliens étaient surpris que des Juifs puissent commettre un tel crime contre un Arabe, mais pas que des Arabes tuent des Juifs.

Il a également dit qu’il parlait des responsables des pays arabes, et pas des Arabes à l’échelle individuelle.

« Je regrette profondément cela et pour dire les choses clairement : Dieu me garde de penser que les Arabes sont des sauvages », a-t-il dit.

En juin, London a reconnu en direct à la télévision qu’il avait touché une femme dans un ascenseur il y a 10 ans, mais avait refusé de s’excuser.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...