Israël en guerre - Jour 198

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Yehonatan Hagbi, 18 ans : un amoureux des animaux qui rêvait d’être vétérinaire

Assassiné par les terroristes du Hamas au moshav Yakhini le 7 octobre

Yehonatan Hagbi (Autorisation)
Yehonatan Hagbi (Autorisation)

Yehonatan Hagbi, 18 ans, a été assassiné par des terroristes du Hamas au moshav Yakhini, près de la frontière de Gaza, le 7 octobre.

Hagbi se trouvait sur le balcon de la maison de ses grands-parents lorsque les terroristes ont envahi le village. Un terroriste du Hamas lui a tiré une balle dans la poitrine et sa famille a tenté de soigner ses blessures, aucune ambulance n’ayant pu arriver au milieu du chaos, et il est mort quelques heures plus tard.

Il laisse dans le deuil ses parents, Nir et Keren, ainsi que ses frères et sœurs Ben Zion, Adi, Neta et Maya. Il a été enterré le 19 octobre à Yakhini.

Sa famille a déclaré qu’il aimait les animaux, qu’il était végétarien, qu’il rêvait de devenir un jour vétérinaire et qu’il passait beaucoup de temps dans la ferme laitière de ses grands-parents. Bien qu’il ait grandi dans un foyer traditionnaliste mais laïque, il était devenu plus religieux ces dernières années, selon sa famille, et avait commencé à observer le Shabbat.

Sa cousine Noya Hagby a écrit sur Facebook qu’il « n’y a pas de mots pour décrire la douleur – pour décrire ton sourire et ton rire que nous ne pourrons plus jamais connaître. Tu étais aimé de tous, un bon garçon, drôle et charmant », a-t-elle écrit, rappelant qu’ils avaient passé la soirée précédant sa mort à célébrer la fête ensemble, « et même à rire de ta voix rauque ».

La tante de Yehonatan, Liat, a écrit en ligne qu’il était « le cœur de chacun d’entre nous ! Un garçon qui aimait tant les animaux, qui acceptait toujours ceux qui étaient différents, qui était le conseiller de dizaines d’enfants au Bnei Akiva. Un garçon merveilleux, que tout le monde aimait dès qu’il le rencontrait ».

Son père, Nir, officier de carrière de Tsahal récemment retraité, était en vacances le 7 octobre lorsqu’il a pris connaissance de l’attaque et a tenté d’envoyer de l’aide à Yakhini à temps, mais il était trop tard.

« Yehonatan était un enfant unique, on pourrait dire qu’il était un enfant difficile », a déclaré son père, Nir, à Ynet. « Souriant, heureux, il était censé s’engager [dans l’armée] en août, mais il m’a supplié de l’aider à retarder son incorporation jusqu’en décembre. Il m’a dit : « Papa, je veux un peu de liberté ».

Nir a déclaré que Yehonatan avait espéré servir dans l’unité canine Oketz. « C’était un enfant qui aimait les animaux, il a toujours trouvé du réconfort auprès d’eux. Vous pouvez regarder dans son téléphone portable, toutes les photos sont des vaches. Il était toujours dans la ferme laitière, il y vivait ».

Son père a confié qu’ils avaient prévu de visiter Amsterdam en novembre, avant qu’il ne s’engage dans l’armée, et qu’ils avaient déjà acheté des billets : « Il m’avait dit : ‘Papa, quand nous serons en Hollande, je veux aller voir des élevages de vaches' ».

Nir a déclaré qu’il avait essayé d’encourager Yehonatan à faire un voyage à l’étranger pendant le temps qu’il lui restait avant de s’engager, mais qu’il préférait rester à Yakhini, le moshav qu’il aimait tant. « Et en vérité, d’une certaine manière, Yehonatan reste dans le moshav : il sera enterré à Yakhini, l’endroit qu’il aimait le plus au monde. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.