Yehuda Glick devrait marquer la tentative ratée de son assassinat
Rechercher

Yehuda Glick devrait marquer la tentative ratée de son assassinat

Des responsables devraient être présents à l'événement honorant ceux qui « ont renforcé et organisé l'accès » au site

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Benjamin Netanyahu et le rabbin Yehuda Glick avec le guide rédigé par Yehuda Glick sur le mont du Temple, le 19 août 2015. (Crédit : autorisation Yehuda Glick)
Benjamin Netanyahu et le rabbin Yehuda Glick avec le guide rédigé par Yehuda Glick sur le mont du Temple, le 19 août 2015. (Crédit : autorisation Yehuda Glick)

L’activiste Yehuda Glick, qui cherche à promouvoir une liberté plus étendue pour les Juifs au mont du Temple à Jérusalem, prévoit d’organiser un événement public dimanche marquant les un ans d’une tentative ratée de porter atteinte à sa vie.

Les principaux ministres du gouvernement prévoient d’assister à l’événement, au cours de laquelle les militants qui font la promotion de l’accès juif sur le site saint contesté seront honorés.

Les craintes des Arabes sur les présumées intentions israéliennes de changer le statu quo au mont du Temple – où les Juifs sont autorisés à se rendre mais à ne pas prier – et sa mosquée al-Aqsa ont suscité une grande agitation ces dernières semaines et continuent à jouer un rôle majeur dans la vague actuelle de terrorisme contre les civils israéliens.

L’événement, qui aura lieu au Menachem Begin Heritage Center de Jérusalem Begin, « est pour tous ceux qui ont prié, aidé et esperé que j’aille mieux », a déclaré Glick, un rabbin et un militant connu pour ses efforts pour permettre aux Juifs de prier librement sur le mont du Temple, dans un communiqué.

« J’invite tous les gens à se joindre à la célébration de ma survie miraculeuse et ma récupération. Je suis éternellement reconnaissant à Dieu, qui devait avoir le sentiment que je devais plus à faire dans ce monde ».

Le 29 octobre 2014, un terroriste palestinien a tiré sur Glick à l’extérieur du Centre Begin, le lieu où l’événement se déroulera.

Le tireur, Mutaz Hijazi, s’est approché Glick sur une moto, l’a appelé un « ennemi d’Al-Aqsa » et lui a tiré quatre fois dessus à bout portant. Glick venait de conclure une conférence sur « l’importance de maintenir une présence juive sur le mont du Temple », selon un communiqué de presse de la Fondation du patrimoine mont du Temple, qu’il a fondé.

« Glick a non seulement survécu à la tentative d’assassinat, mais a continué sans relâche sa mission d’assurer que le mont du Temple reste ouvert à toutes les confessions qui souhaitent monter sur ce lieu saint », a indiqué la déclaration.

« Au cours des dernières semaines, Glick a publié un guide du mont du Temple intitulé ‘Lève-toi et Monte’, qui sera disponible lors de l’événement ».

Glick, 49 ans, est un membre du parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il occupe la 33e place sur la liste de la Knesset du parti, et est donc seulement à deux sièges de devenir un membre de la Knesset.

Un groupe de Juifs israéliens, accompagnés par Yehuda Glick, dans la cour du mont du Temple à proximité de la mosquée Al Aqsa, le 19 novembre, 2013. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)
Un groupe de Juifs israéliens, accompagnés par Yehuda Glick, dans la cour du mont du Temple à proximité de la mosquée Al Aqsa, le 19 novembre, 2013. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan – un membre du cabinet de sécurité de Netanyahu – le ministre de la Science et de la Technologie, Ofir Akunis, le président de la Knesset, Yuli Edelstein, et la ministre adjointe aux Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, devraient prendre la parole lors de l’événement, intitulé « Survivre et Célébrer », aux côtés du Grand Rabin de Jérusalem, Arye Stern.

En plus de discours, il y aura de « la musique, de la danse » et la projection d’un film intitulé « A Jérusalem hug from Heaven », que Glick a spécialement préparé pour la soirée, l’événement sera également l’occasion de fêter le 850ème anniversaire de l’accession de Maïmonide au mont du Temple, selon le communiqué de presse. Un groupe appelé Caller of zion « reconnaîtra ceux qui ont renforcé et organisé l’accès au mont du Temple ».

Les dirigeants arabes continuent à accuser Israël de chercher à nuire à la mosquée al-Aqsa et de permettre la prière juive sur le mont, qui est le troisième site le plus saint de l’islam et le site le plus saint du judaïsme. Netanyahu a réitéré maintes fois que son gouvernement n’a pas l’intention de changer le statu quo sur le site, bien que certains membres dirigeants de son parti et de son cabinet ont appelé à ce que les Juifs soient autorisés à y prier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...