Yitzhak Pundak, général du Palmach et de Tsahal, meurt à 104 ans
Rechercher

Yitzhak Pundak, général du Palmach et de Tsahal, meurt à 104 ans

Le général sera inhumé au cimetière de Kibbutz Nitzanim, ce lieu où il avait disputé sa bataille la plus célèbre

Benny Gantz, alors chef d'état-major, à droite, épingle le grade de général de division sur l'épaule gauche de Pundak, en 2013. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Benny Gantz, alors chef d'état-major, à droite, épingle le grade de général de division sur l'épaule gauche de Pundak, en 2013. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Yitzhak Pundak, ancien général de l’armée israélienne, s’est éteint à l’âge de 104 ans.

Officier respecté du Palmach, force paramilitaire pré-étatique, et des premières années de l’Etat d’Israël, Pundak devait être promu général de division – le deuxième grade le plus haut de l’armée – suite à la promesse faite par le chef d’état-major d’alors, Moshe Dayan.

Au moment où il avait quitté l’armée en 1959, il était apparu que Dayan, qui avait lui-même quitté l’armée à ce moment-là, avait oublié sa promesse.

En 2013, lors du centième anniversaire de Pundak, le chef d’état-major de l’époque, Benny Gantz, avait mené à bien la promesse de Dayan, faisant de Pundak, depuis longtemps à la retraite, un général de division.

Les funérailles de Pundak se dérouleront lundi après-midi au cimetière du Kibbutz Nitzanim, situé entre les villes d’Ashkelon et d’Ashdod dans le sud du pays. Il s’agit du lieu où Pundak a mené sa bataille la plus célèbre lors de la guerre d’Indépendance de 1948.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...