Yom HaAtsmaout : Le rabbin de l’investiture de Trump sera le premier étranger mis à l’honneur
Rechercher

Yom HaAtsmaout : Le rabbin de l’investiture de Trump sera le premier étranger mis à l’honneur

Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal, a été sélectionné par le ministère de la Culture pour allumer la torche

Le Rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal (Crédit : Kevin Winter/Getty Images)
Le Rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal (Crédit : Kevin Winter/Getty Images)

Le rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal, devrait devenir le premier non-Israélien à allumer la torche lors de la principale cérémonie de la Journée de l’Indépendance israélienne à Jérusalem.

Marvin Hier, qui, au mois de janvier, avait fait une prière durant l’investiture du président américain Donald Trump à Washington, est l’un des trois individus sélectionnés pour recevoir cet honneur par le ministère de la Culture et des Sports, a rapporté vendredi le supplément financier Calcalist intégré dans le quotidien Yediot Acharonot.

La ministre de la Culture Miri Regev a décidé l’année dernière d’inclure des non-Israéliens lors de l’allumage de la flamme qui célèbre la Journée de l’Indépendance [Yom HaAtsmaout], affirmant que leur participation symbolise la part détenue dans l’état juif par tous les membres de la communauté dans le monde.

Le thème de la cérémonie cette année est ‘Jérusalem : Capitale éternelle de l’état d’Israël et du peuple juif ».

Au cours de sa prière de deux minutes lors de l’investiture de Trump, Hier avait récité le passage du psaume 137 : « Si je t’oublie Jérusalem, que ma droite m’oublie ! Les pas du juste ne chancellent point ».

Hier a fondé le centre Simon Wiesenthal en 1977 en tant qu’organisation consacrée à la lutte contre l’antisémitisme, à la recherche des nazis pour qu’ils soient traduits devant la justice et à la promotion de la tolérance à travers le musée de la Tolérance, basé à Los Angeles.

Un plan de longue date de la construction d’un autre musée à Jérusalem a échoué, en partie à cause d’objections faites en raison de son éventuelle édification sur un site où se trouvait un cimetière historique musulman.

Une autre personnalité honorée cette année lors de la cérémonie serait Amnon Shashua, professeur de sciences informatiques à l’université hébraïque de Jérusalem et co-fondateur des start-ups Mobileye et OrCam.

Yehoram Gaon, chanteur et acteur né à Jérusalem, serait le troisième invité d’honneur.

La liste officielle de ceux qui allumeront la torche devrait être publiée la semaine prochaine suite à son approbation finale par le comité en charge de la sélection, a fait savoir Calcalist.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...