Rechercher

Yom HaAtsmaout : Un enfant né un an après la mort de son frère tué par une roquette

Ido, 5 ans, le fils de Shani Avigal, a été tué par des tirs de roquettes sur leur maison de Sderot ; la circoncision du nouveau-né est prévue le jour anniversaire de la mort d’Ido

Ido Avigal, tué chez lui à Sderot par une roquette tirée depuis Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit : Twitter)
Ido Avigal, tué chez lui à Sderot par une roquette tirée depuis Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit : Twitter)

Un an après la mort d’un garçon de cinq ans, tué par une roquette tirée depuis Gaza, sa mère a donné naissance à un autre fils le Jour de l’Indépendance d’Israël, jeudi.

Shani Avigal a accouché à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon. Son fils, Ido, a été tué dans une attaque à la roquette qui a frappé leur maison à Sderot, le 12 mai 2021, au début du conflit qui a fait rage pendant 11 jours entre Israël et les groupes terroristes de Gaza.

Shani et sa fille de 7 ans avaient été grièvement blessées dans l’attaque à la roquette qui a tué Ido.

Le Premier ministre Naftali Bennett a félicité la famille Avigal, à qui il a souhaité « beaucoup de bonheur ».

« Am Israël Haï », a-t-il dit, utilisant un adage hébraïque. Un jour plus tôt, Bennett avait écrit dans un tweet qu’Avigal était enceinte et qu’il priait pour que l’accouchement se passe bien.

La circoncision juive traditionnelle du nouveau-né aura lieu le 12 mai, un an jour pour jour après la mort d’Ido, a indiqué le site Ynet.

En février, à la date à laquelle Ido aurait célébré son sixième anniversaire, Shani a organisé une fête pour les enfants de Sderot, a rappelé le radiodiffuseur public Kan.

À l’époque, Shani avait expliqué à la station que cette journée était « un moment très émouvant » dédié à la « célébration de la vie d’Ido ».

Il y a six mois, la famille a déménagé de Sderot, près de Gaza, dans une communauté proche de Kiryat Malachie, également dans le sud du pays.

Ido Avigal avait été tué par un éclat d’obus entré par la fenêtre en verre renforcé de l’abri anti-bombe de la famille.

Au cours des onze jours de combats de 2021, baptisés « Opération Gardien des murs », des groupes terroristes situés à Gaza, et dirigés par le Hamas, avaient tiré des milliers de roquettes sur des villes israéliennes auxquelles Israël avait riposté par d’intenses frappes aériennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...