Yonathan Gefen compare Ahed Tamimi à Anne Frank
Rechercher

Yonathan Gefen compare Ahed Tamimi à Anne Frank

La radio de l'armée n'a plus le droit de diffuser les oeuvres de l'auteur et compositeur très populaire en Israël

Yonathan Gefen (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Yonathan Gefen (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Ahed Tamimi, âgée de 16 ans, a été arrêtée en décembre à la suite d’une vidéo devenue virale la montrant en train de frapper des soldats israéliens en Cisjordanie.

Elle s’est aussi attiré la sympathie d’organisations et de personnalités de la gauche israélienne opposées à la présence israélienne dans les Territoires palestiniens, parmi lesquelles Yonathan Gefen.

Yonathan Gefen est un auteur et compositeur populaire en Israël, connu pour ses chansons pour enfants et pour ses prises de position politiques contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Il a publié lundi sur sa page Instagram un poème comparant Ahed Tamimi à Anne Frank, à Jeanne d’Arc et à l’héroïne de la résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale Chana Senesh, fusillée à l’âge de 23 ans.

A côté d’une photo de Ahed Tamimi giflant un soldat, l’auteur a écrit : « Une jolie fille de 17 ans a fait une chose terrible et quand un fier soldat de l’armée a de nouveau pris possession de sa maison, elle l’a giflé. Elle est née là-dedans et il y a dans cette gifle 50 années d’occupation et d’humiliations. Et le jour où l’histoire de la lutte sera racontée (…) ton nom sera cité avec celui de Jeanne d’Arc, Chana Senesh et Anne Frank. »

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, au conseil des ministres hebdomadaire dans le bureau du Premier ministre à Jérusalem, 3 décembre 2017 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a annoncé dans un communiqué avoir ordonné au commandant de la radio de l’armée, très écoutée en Israël, de ne pas diffuser les morceaux de Yonathan Geffen et de ne pas l’interviewer.

« L’Etat d’Israël refuse de fournir à un homme délirant une plate-forme pour comparer une fillette qui a péri dans l’Holocauste et une héroïne qui a combattu le régime nazi à Ahed Tamimi qui a attaqué un soldat », a-t-il déclaré, en invitant tous les médias israéliens à faire de même.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...