Yuval Shem Tov condamné aux travaux d’intérêt général pour usage de stupéfiants
Rechercher

Yuval Shem Tov condamné aux travaux d’intérêt général pour usage de stupéfiants

Aussi connu sous le nom de Yuval Hamevulbal, le présentateur devra payer une amende et a été condamné à trois mois de prison avec sursis

Yuval Shem Tov, la star de la télévision pour enfants, également connu sous le nom de 'Yuval Hamevulbal,' arrive à son audience pour entendre sa condamnation sur six chefs d'inculpation de possession de Cocaïne, au tribunal de Tel Aviv, le 10 novembre 2019. (Flash90)
Yuval Shem Tov, la star de la télévision pour enfants, également connu sous le nom de 'Yuval Hamevulbal,' arrive à son audience pour entendre sa condamnation sur six chefs d'inculpation de possession de Cocaïne, au tribunal de Tel Aviv, le 10 novembre 2019. (Flash90)

Dimanche, Yuval Shem Tov, la vedette de télévision adorée des enfants, également connu sous le nom de Yuval Hamevulbal, a été condamné à 300 heures de travaux d’intérêt général pour six chefs d’accusation de possession de cocaïne.

Le tribunal de Tel Aviv a également condamné Shem Tov à trois mois de prison avec sursis et à une amende de 2 500 shekels (650 euros) dans le cadre d’un accord négocié.

Shem Tov, dont le nom de scène signifie Yuval l’embrouille, a été arrêté l’année dernière après une perquisition de police dans un appartement de Tel Aviv qui a ensuite conduit à un vaste coup de filet. Des personnes impliquées dans la distribution de cocaïne à travers le pays ont été arrêtées en lien avec ce dossier.

La police a mis la main sur une liste des clients présumées sur le téléphone d’un suspect. Beaucoup de ces noms sont connus du public israélien – Shem Tov est parmi eux. Dans la liste, on a également retrouvé des acteurs, des avocats, une top-modèle, et un journaliste américain, l’identité de ces personnes n’a pas été révélée au public.

On suspecte les trafiquants d’avoir géré un service de coursiers apportant de la cocaïne de haute qualité à des clients VIP, qui payaient la somme astronomique de 2 000 shekels (520 euros) par gramme, avait alors rapporté la chaîne publique Kan.

Shem Tov a reconnu avoir acheté de la cocaïne à plusieurs reprises, mais il a souligné que c’était uniquement à usage personnel.

Les psychologues experts qui l’ont interrogé ont expliqué qu’il avait exprimé des remords et qu’il avait coopéré, recommandant ainsi au tribunal de ne pas le condamner.

Dans leur rapport, ils ont déclaré que Shem Tov avait eu recours à la consommation intensive de la drogue comme un moyen pour surmonter des problèmes personnels. Il « a reconnu la gravité de ses actions et a exprimé son intention de revenir à un style de vie stable et sain, sans avoir de nouveau recours à la drogue ou avoir d’autres démêlés avec la Justice ».

Shem Tov, qui a tenté, sans succès, d’entrer à la Knesset en 2015, avait demandé au tribunal de ne pas le condamner car cela aurait pu lui poser des problèmes avec son visa américain, dont il a parfois besoin pour des performances auprès du public juif américain.

Il y a deux semaines, lors d’une audience de condamnation, Shem Tov a prononcé un discours émouvant, demandant « le pardon à mes parents, à ma femme, à mes enfants et au public qui me considère comme un modèle. J’assume la pleine responsabilité pour ce que j’ai fait ».

Dimanche, le juge Shmuel Melamed a confirmé la condamnation, affirmant que son annulation « nuirait gravement à l’intérêt public ». Il a cité l’addiction de Shem Tov, les crimes répétés liés aux stupéfiants et son incapacité à chercher de l’aide auprès d’un professionnel, comme l’expliquait l’acte d’inculpation.

Shem Tov est resté silencieux pendant toute l’audience de dimanche. Son avocat a ensuite répondu en disant simplement que « nous lirons la décision et déciderons quoi faire ».

Shem Tov, âgé de 47 ans, vit à Neve Yarak, un moshav au centre d’Israël, avec sa femme et six enfants.

Yaakov Schwartz a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...