ZAKA participe à un exercice de l’OTAN au Monténégro
Rechercher

ZAKA participe à un exercice de l’OTAN au Monténégro

Une unité de plongée a été invitée pour la première fois à participer à un exercice international de l'OTAN

L'équipe de ZAKA qui a participé à l'exercice de l'OTAN au Monténégro, le 3 novembre 2016 (Crédit : Autorisation)
L'équipe de ZAKA qui a participé à l'exercice de l'OTAN au Monténégro, le 3 novembre 2016 (Crédit : Autorisation)

Une délégation internationale comprenant une équipe israélienne, s’est rendue au Monténégro pour participer à un exercice de sauvetage afin de se préparer à une catastrophe nationale.

L’unité israélienne de plongée ZAKA a été invitée pour la première fois à participer à un exercice international de sauvetage de l’OTAN, qui a eu lieu cette semaine au Monténégro avec des participants en provenance de 27 pays.

L’exercice mettait en scène un scénario dans lequel les rivières du Monténégro inondaient de grandes zones peuplées, abritant environ 640 000 habitants. En conséquence, les villages ont été gravement endommagés, environ 40 000 maisons ont été inondées et des milliers de citoyens ont été touchés.

Photo prise pendant l'exercice de l'OTAN au Monténégro, auquel ZAKA a participé, le 3 novembre 2016 (Crédit : Autorisation ZAKA)
Photo prise pendant l’exercice de l’OTAN au Monténégro, auquel ZAKA a participé, le 3 novembre 2016 (Crédit : Autorisation ZAKA)

Suite à cette catastrophe nationale, le gouvernement s’est tourné vers l’OTAN, pour leur demander de l’aide afin de sauver les rescapés, soigner les blessés et fournir de la nourriture et de l’eau aux résidents.

Vingt-sept pays ont envoyé des équipes de sauvetage et des équipes médicales.

La délégation israélienne, composée de 24 membres a quitté le Monténégro dimanche 30 octobre et comptait sept membres de l’unité ZAKA, et des représentants des unités de recherche et de sauvetage du Ministère de la Défense.

Les équipes de sauvetage israéliennes ont apporté une demi-tonne d’équipements à hauteur de plusieurs centaines de milliers de shekels et ont rapidement commencé leurs missions de recherche et de sauvetage.

Les équipes de sauvetage ont travaillé dans une zone sous des conditions particulièrement difficiles, la température de l’eau n’étant que de 7 degrès.

Durant l’exercice, des ponts se sont effondrés, les routes ont été détruites et les volontaires se déplaçaient le plus souvent d’un endroit à l’autre en bateau. L’unité ZAKA Divers a utilisé le scooter ZAKA, un scooter sous-marin motorisé, développé exclusivement par ZAKA, qui est destiné à la recherche de personnes disparues sous l’eau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...