Zara condamne une employée israélienne pour avoir critiqué les Palestiniens
Rechercher

Zara condamne une employée israélienne pour avoir critiqué les Palestiniens

Le géant de la mode condamne les commentaires de la créatrice Vanessa Perilman, publiés lors d'une dispute avec un mannequin palestinien qui avait dénigré l'État juif

Vanessa Perilman assiste à une fête à New York le 22 juin 2010 (Billy Farrell /Patrick McMullan via Getty Images)
Vanessa Perilman assiste à une fête à New York le 22 juin 2010 (Billy Farrell /Patrick McMullan via Getty Images)

JTA – Le géant du prêt-à-porter Zara a condamné l’une de ses employées israéliennes juives suite à ses propos adressés à un mannequin palestinien, accusant son peuple de ne pas être éduqué et de faire sauter des hôpitaux.

La compagnie s’est exprimée mardi au sujet de Vanessa Perilman, la designer en chef de son département féminin, qui a écrit le commentaire sur Instagram au mannequin Qaher Harhash, originaire de Jérusalem-Est.

Perilman a initié la discussion après que Harhash a qualifié Israël de « maléfique », selon les rapports. Harhash a affirmé qu’Israël refuse de fournir de l’eau potable aux Arabes de Jérusalem-Est, alors qu’il en fournit sans problème aux Juifs.

Israël fournit de l’eau à Jérusalem-Est, mais l’infrastructure dans l’est de la ville est mal entretenue, et l’approvisionnement en eau a connu des problèmes par le passé.

« Peut-être que si votre peuple était éduqué, il ne ferait pas exploser les hôpitaux », a écrit Perilman à Harhash dans l’un des nombreux messages privés envoyés au mannequin sur Instagram, qu’il a ensuite capturés et partagés publiquement. « Les Israéliens n’apprennent pas aux enfants à haïr ni à jeter des pierres sur les soldats comme le fait votre peuple ».

« Je trouve ça drôle que tu sois mannequin car, en réalité, cela va à l’encontre de ce en quoi croit la foi musulmane, et si tu devais faire ton coming-out dans n’importe quel pays musulman, tu serais lapidé à mort », a-t-elle ajouté.

Harhash a écrit en réponse à Perilman : « Est-ce que ton petit cerveau peut comprendre les dynamiques du pouvoir, et comment cela pourrait éventuellement me blesser ? » et a partagé la correspondance, ce qui a entraîné des critiques à l’égard de Zara en ligne.

« Nous condamnons ces commentaires qui ne reflètent pas nos valeurs fondamentales de respect de l’autre, et nous regrettons l’offense qu’ils ont causée », a déclaré Zara dans un communiqué concernant les propos de Perilman.

Perilman s’est excusée auprès de Harhash dans des messages privés sur Instagram, affirmant qu’elle s’est exprimée sous le coup de la « colère » après les intenses critiques anti-Israël suite au conflit contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...